60 ème anniversaire des accords d’Évian

Samedi 19 mars, j’étais présent à la commémoration du 60ème anniversaire des accords d’Évian à Saint-Étienne. Ces Accords d’Évian, signés le 18 mars 1962 ont réuni les représentants du Gouvernement français et ceux du Gouvernement provisoire de la République algérienne pour conclure les accords qui mettent fin à la guerre d’Algérie, qui avait débuté un peu plus de 7 ans plus tôt, en novembre 1954.

Un devoir de mémoire qui doit rassembler la Nation sur cette blessure de l’histoire contemporaine.
Avec Michel Huet, Président départemental de la FNACA
« Le 19 mars 1962 ne fut ni le début de la paix, ni la fin de la guerre. »
Emmanuel Macron, Président de la République
L’histoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie a, à cet égard, fait l’objet d’une attention particulière du Président de la République, tant les blessures mémorielles issues de cette période sont encore vives dans notre société. Depuis 2017, j’ai voté de nombreuses lois en faveur du monde combattant. L’ensemble des droits à réparation et à reconnaissance du monde combattant est maintenu. Aucun dispositif fiscal ni budgétaire n’a été remis en cause, c’est le signe d’une volonté politique forte :
3
✅ Augmentation de la valeur du point «pension militaire d’invalidité» (PMI) : pour rattraper le retard par rapport à l’inflation du montant de la retraite du combattant et des pensions militaires d’invalidité. Le point PMI est passé à 15,05 euros le 1er janvier 2022. Tous les deux ans, cette évolution sera réévaluée en fonction de l’inflation. Cela constitue un effort de 32,8 millions d’euros en 2022.
✅ Pour les conjoints survivants de grands invalides de guerre, une hausse de la pension accordée à celles et ceux qui ont renoncé à toute activité pendant plus de 15 ans pour apporter des soins constants à leur conjoint grand invalide (0,6 millions d’euros pour 460 bénéficiaires environ), en 2020 ; une mesure d’harmonisation des conditions d’octroi de la pension de réversion des conjoints survivants d’Anciens combattants ayant servi avant ou après 1962.
✅ Attribution de la carte du combattant aux Anciens combattants présents en Algérie entre le 1er juillet 1962 et le 1er juillet 1964. Celle-ci bénéficie à plus de 37 500 Anciens combattants.
✅ Extension du bénéfice de la demi-part fiscale aux conjoints survivants, âgés de 74 ans et plus, d’un ancien combattant dès lors que ce aura perçu la retraite du combattant.
✅ Des mesures de reconnaissance envers les harkis et de solidarité en faveur de leurs enfants : avec le doublement de l’allocation viagère et la mise en place du Fonds de solidarité en 2019 et la loi envers les harkis en 2022.
3
« Pendant des décennies, les mémoires de la guerre d’Algérie sont restées cloisonnées, clivées, divisées. Ce que nous avons fait ensemble, c’est un parcours de reconnaissance. »
Emmanuel Macron, Président de la République

Lundi 21 mars, j’ai souhaité échanger avec le poète et fils de harki Messaoud Gadi. Nous devons continuer à œuvrer pour la pleine reconnaissance des harkis. Je tiens à le remercier pour son cadre-poésie d’hommage à notre ville et à sa légendaire équipe de football l’ASSE.