74ème anniversaire de la libération de Saint-Etienne et commémoration des combats d’août 1944 à Estivareilles

J’étais présent, samedi 1er et dimanche 2 septembre, au 74ème              anniversaire de la libération de Saint-Etienne et à la commémoration des combats d’août 1944 à Estivareilles. En effet, il est de notre devoir de transmettre et de commémorer afin de ne pas oublier. 

« Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. » Ferdinand FOCH

Après le départ des troupes Allemandes et des collaborationnistes à Saint-Etienne, le 19 août 1944, un premier détachement de francs-tireurs et partisans (FTP), le groupe mobile (GMO) Cassino provenant d’Estivareilles et les Forces Françaises de l’intérieur (FFI) sont rentrés dans la ville. Le 25 août 1944, Saint-Etienne fut « libérée ».

En ce samedi 1er septembre, nous avons donc honoré la mémoire de ces combattants. Nous avons tous un devoir de mémoire ou un travail d’histoire à réaliser.     

                        (https://archives.saint-etienne.fr)

Le 21 août 1944, les maquisards et les troupes Allemandes se sont          affrontés dans la ville d’Estivareilles. Celle-ci est devenue un lieu de      recueillement et un lieu de mémoire. 

Il existe depuis 1984 le musée départemental d’histoire du XXème siècle à Estivareilles. Il est essentiel pour toutes les générations. 

Dimanche à l’occasion des commémorations de ces affrontements, j’ai pu découvrir avec Colette Ferrand, maire, et Evence Richard, préfet de la Loire, l’exposition temporaire « La Grand Guerre des petits poulbots- Les crayons pour combattre ».