A 45 : il n’existe pas en l’état d’alternatives routières ou ferroviaires crédibles et financées

Jeudi 18 octobre, j’étais l’invité de Sylvain CARCELES, dans l’émission « 7 minutes chrono »,  sur TL7, suite à l’annonce par Elisabeth BORNE, ministre des transports,  de l’abandon du projet de l’A45.  A cette occasion, j’ai rappelé que je n’ai pas été élu pour être dans une position confortable, mais pour défendre un certain nombre de dossiers, dont celui de l’A45.

Je suis revenu sur le choix de la ministre de reprendre à son compte les préconisations du Conseil d’orientation des infrastructures. J’ai également expliqué que j’entendais les critiques des financeurs du projet qui n’ont pas été informés directement de cette décision. J’ai insisté sur le fait que les alternatives à l’A45 n’étaient à ce jour ni chiffrées, ni réalisables.

J’ai également rappelé qu’en tant qu’élu responsable, on ne gère pas sa circonscription comme un auto-entrepreneur en défendant seulement son petit intérêt électoraliste.

J’ai réitéré pour finir mon appel à madame la ministre des transports pour qu’elle vienne sur notre territoire à la rencontre des acteurs économiques et politiques. En effet, lorsque que l’on annonce l’abandon d’un projet attendu depuis si longtemps et défendu par autant d’acteurs incontournables, on ne peut pas faire l’impasse d’une visite de terrain.

Retrouvez l’intégralité de mes propos dans la vidéo ci-dessous.