A la rencontre des équipes de Shark Robotics, leader mondial de la robotique en milieux hostiles

Dans le prolongement de la remise de mon rapport sur les nouvelles technologies dans le domaine de la sécurité, au Premier Ministre, Jean Castex, le 9 septembre dernier, c’est avec grand plaisir que je me suis rendu, mardi 7 décembre à La Rochelle, pour aller à la rencontre des équipes de Shark Robotics, leader mondial de la robotique en milieux hostiles.

Une belle occasion de rappeler mon engagement et mon soutien aux entreprises françaises qui innovent pour notre indépendance stratégique et technologique en  robotique !

A l’invitation de Cyril Kabbara, président-directeur général de Shark Robotics et de Manon Vermenouze, Directrice de la communication et des affaires publiques, j’ai eu le privilège de découvrir cette pépite de la robotique française, dont les  robots ont notamment été déployés lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris en avril 2019 ou bien encore pour la décontamination des surfaces dans le cadre de la crise sanitaire du Covid. 

 

 

Fondée en 2016, à La Rochelle, autour d’une équipe de 10 personnes dont le seul objectif était de concevoir et fabriquer, intégralement en France, des robots terrestres répondant aux besoins des personnes prenant des risques quotidiennement, Shark Robotics est  aujourd’hui leader mondial des robots pompiers et parmi les leaders mondiaux de la robotique en milieux hostiles.

 

 

Fier de passer cette journée au sein de l’entreprise Shark Robotics, fleuron français de nos savoir-faire en matière de drones terrestres. Le plan France 2030 doit nous permettre d’affirmer notre indépendance stratégique et technologique en robotique. 

Jean-Michel MIS,
député de la Loire

 

En effet, en 5 ans, ce ne sont pas moins de 15 types de robots qui ont été créés  et 25 brevets déposés.

Shark Robotics emploie ainsi aujourd’hui près de 40 salariés – bureau d’études, usinage, montage, câblage, software, maintenance, équipes commerciale et support – exclusivement à La Rochelle.

A l’origine spécialisée sur la mécatronique des robots, Shark Robotics dispose aujourd’hui en interne des trois piliers d’une robotique de haute qualité : la mécatronique, l’intelligence, l’énergie électrique.

 

 

Cette visite et ces riches échanges ont été l’occasion d’aborder les questions autour des difficultés que rencontrent nos PME françaises dans leur accompagnement que ce soit pour le dépôt de leurs brevets ou pour l’investissement.

L’accès aux marchés publics et les enjeux de la certification ont aussi été au coeur de nos discussions.

Ce sont là tous les enjeux que nous défendons avec le plan France 2030, à travers un plan d’investissement massif pour accompagner nos fleurons et faire émerger les futurs champions technologiques de demain.

Il nous faut oeuvrer, ensemble, aux côtés des pépites françaises pour faire de la robotique française une filière d’excellence, gage de souveraineté et d’indépendance.

Jean-Michel MIS,
député de la Loire

Les robots de Shark Robotics équipent notamment dans l’hexagone la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, les Marins Pompiers de Marseille, le Ministère des Armées. Ils sont également en service en Belgique, au Luxembourg, en Espagne, en Italie, en Israël, et s’apprêtent à équiper l’Asie du Sud Est, l’Amérique du Sud, et les pays d’Europe du Nord.

 

S’étant notamment illustré par son intervention lors de l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, le robot Colossus, robot de soutien technique polyvalent destiné à intervenir dans les zones à risque, équipe les sapeurs-pompiers de Paris.

L’innovation est une source de solution pour mieux vivre, pour projeter une nation, un continent et peut-être le monde entier, vers des solutions qui sont bonnes pour l’humanité.

Emmanuel Macron, 
Président de la République

 

Ces pépites de la robotique sont un atout industriel incontestable pour la France. Il nous faut les accompagner et les soutenir. C’est là notre objectif avec France2030. Il en va de notre souveraineté et de notre indépendance technologique. 

Jean-Michel MIS,
député de la Loire

 

 

📹 Retrouvez en vidéo :

  • le reportage de Vincent Bach de ITW média  :

 

  • une démonstration de l’utilisation des robots

 

📷 Retour en photos :