A l’écoute des étudiants de Saint-Etienne

A la suite de mon échange, vendredi 19 février, avec les étudiants de l’Université Jean Monnet, particulièrement éprouvés par les impacts de la crise de la COVID19,  j’ai souhaité me rendre au sein de l’Université ce jeudi 25 février, afin d’appréhender au plus près du terrain leur quotidien, mais aussi échanger sur les mesures mises en place par le Gouvernement et notre majorité.
Face au malaise étudiant qui s’exprime depuis plusieurs semaines, j’ai tenu à entendre la parole des étudiants.  Perte de jobs étudiants, cours à distance dans de petits logements, risque d’isolement social, la situation de la population étudiante se précarise. J’ai tenu à répondre à leurs attentes et à leurs questions. Dans cette crise, il faut adapter les solutions à chacun.
Beaucoup a été fait grâce au plan « 1 Jeune 1 Solution » pour accompagner nos étudiants. Mais, nous devons continuer à aider notre jeunesse à court et long terme. Conscients de ces enjeux, j’ai voté pour un plan « un jeune une solution » à l’Assemblée Nationale qui vise à proposer des parcours et des solutions adaptés à tous les besoins.
g
« Ma mobilisation pour vous accompagner pendant cette crise est totale. » Jean-Michel Mis, Député de la Loire
Ce plan est doté d’une enveloppe de 7 milliards d’euros avec des mesures concrètes pour aider les jeunes de 16-25 ans.
f
f

Le 21 janvier dernier, le Président de la République annonçait de nouvelles mesures pour protéger nos étudiants :

👉 repas à un euro dans les restaurants universitaires ( Dans la Loire, 1 500 repas sont vendus chaque jour) ;

👉 possibilité donnée aux étudiants de participer une fois par semaine à des cours en présentiel ;

👉 chèque psychologique pour permettre aux étudiants en difficultés psychologiques de pouvoir consulter.

« Longtemps invisible, la précarité menstruelle étudiante est une injustice que nous ne pouvons plus tolérer. Sensibilisés et alertés par les associations, nous avons décidé de mettre à disposition des protections périodiques gratuites dans les CROUS dès les prochaines semaines. » Emmanuel Macron, Président de la République

A Saint-Etienne, ces protections périodiques gratuites seront disponibles à partir du mois prochain . À partir de la rentrée de septembre, 1 500 distributeurs seront déployés sur l’ensemble des campus. Environ 15 millions d’euros seront dédiés chaque année à cette mesure. Ce dispositif sera pérenne et pas seulement pendant la crise sanitaire.

« Bourses, aides au logement, mobilité : trop de jeunes ne sont pas bénéficiaires d’aides auxquelles ils ont pourtant droit. Le plan « un jeune une solution » va rassembler début avril dans un seul et même simulateur l’ensemble des aides et accompagnements mis en place à destination des jeunes. » Jean Castex, Premier Ministre 

A Saint-Etienne, comme partout en France, les étudiants, boursiers ou non boursiers, nationaux ou internationaux, bénéficient de repas à un euro. Jusqu’alors le repas à tarif social coûtait 3,30 euros (tarif 2019). Une mesure concrète pour aider chaque jeune.  

L’ouverture de nombreux points de retraits accompagne la reprise progressive  des enseignements sur site. Je me suis donc rendu au restaurant universitaire de Tréfilerie à Saint-Etienne, accompagné de Pierre Valanconny, Directeur des restaurants et cafétérias universitaires des sites de Saint-Etienne et Roanne, Aurélie Brousse, Responsable Crous de Lyon de la politique de site de la Loire, Alicia Ireppeze-Vielle, Directrice de la communication Crous de Lyon, et Yann Sapet, Vice-président étudiant à l’université Jean-Monnet à Saint-Etienne.

Sur ce site, plus de 600 repas sont distribués par huit salariés chaque jour. Le respect des normes sanitaires et la qualité alimentaire sont primordial pour chaque étudiant.

Puis, j’ai rencontré des étudiants et des salariés de la cafétéria de l’école Télécom à Saint-Etienne. Plus de 200 repas sont distribués chaque jour sur ce site.

Le Crous ( Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) assure aux étudiants une qualité d’accueil et de vie propice à la réussite de leur parcours de formation. Quarante personnes travaillent activement dans la restauration du Crous à Saint-Etienne.  

12 lieux de restauration dans la Loire sont ouverts, avec une offre de plats chauds, « faits maison » par les équipes des Crous ( Centre régional des œuvres universitaires et scolaires).

Vous pouvez retrouver toutes ses adresses sur le lien suivant :

👉 https://www.etudiant.gouv.fr/fr/carte-pour-trouver-les-resto-u-235?fbclid=IwAR38LarNTcOvYjOsXxjxuDHCHPLupY-vLBr0D-mHny9rCllW3UTlMFCsRA0

Je tiens à remercier les étudiants et les salariés du Crous pour ces échanges francs et constructifs face à cette crise sanitaire.
h

Merci à toutes celles et ceux qui s’engagent pour ne laisser aucun jeune sur le bord de la route. Nous ne devons pas sacrifier notre jeunesse.