« À nous le souvenir, à eux l’immortalité » Le Souvenir Français

En ce lundi 1 er novembre, je me suis rendu à la cérémonie d’hommage aux anciens combattants et aux victimes de guerre inhumés dans notre ville de Saint-Étienne.

Cinq cercueils de soldats « Morts pour la France » ont été transférés, lundi 1er novembre, dans la crypte du monument du Souvenir Français dans le cimetière Saint-Claude du Crêt de Roc. Celui-ci a été réalisé par Joseph Lamberton et l’architecte Boulin.
g
Merci à Marguerite Vedel, Présidente du Souvenir Français de Saint-Étienne et à ses bénévoles pour cet indispensable travail de mémoire.
g

Le Souvenir Français est une association créée après la guerre Franco-Allemand de 1870. Elle est investie dans plusieurs missions telles que :

👉 la conservation du souvenir de ceux qui sont morts pour la France

👉 l’entretien des tombes des combattants Morts pour la France

👉la rénovation des offices religieux des soldats Morts pour la France

👉 le maintien des cérémonies patriotiques

👉 la transmission et l’envie d’honorer la mémoire des soldats avec le développement des voyages mémoriels pour les générations suivantes.

Le Souvenir Français lance sa 103ème quête annuelle pour l’entretien des tombes des soldats « Morts pour la France. Aucune tombe de « Mort pour la France » ne doit disparaître des cimetières , aucun monument, aucune stèle combattante ne doit être à l’abandon.

En ce jour de Toussaint, les catholiques honorent leurs saints j’ai tenu à témoigner de mon affliction et de ma sympathie aux Stéphanois de confession juive en présence de Michel El Harrar, ministre officiant de la synagogue de Saint-Etienne.
Merci aux élèves de l’École des Mines de Saint-Étienne pour leur présence, aujourd’hui, à ce moment de recueillement.
k
Le travail de mémoire est un travail du présent, qui nous parle aussi du futur et de la transmission.
g