Accueil à l’Assemblée Nationale des 30 meilleurs lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation

Lundi 23 mai, j’ai eu le plaisir d’accueillir à l’Assemblée Nationale, les 30 meilleurs lauréats de la Loire du Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Beau moment d’échanges sur l’histoire de ce haut lieu de la démocratie et sur le rôle du député.

Vecteur essentiel de transmission de la mémoire, le Concours national de la Résistance et de la Déportation offre aux élèves l’opportunité d’approfondir leurs connaissances sur certains aspects fondamentaux de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que l’occasion de réfléchir à la dimension civique de ces événements.

Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l’éducation nationale, à la suite d’initiatives d’associations d’anciens résistants et déportés, le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est un concours scolaire destiné à susciter une réflexion civique chez les élèves en s’appuyant sur l’enseignement de l’histoire – et notamment de l’histoire des mémoires – de la Résistance et de la Déportation.

La participation à ce concours est aussi l’occasion d’acquérir des connaissances et des compétences inscrites dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, dans les programmes d’enseignement et dans le parcours citoyen.

Le thème de l’édition 2021-2022 a porté sur « La fin de la guerre. Les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIe Reich (1944-1945) ».

Cette visite a été organisée à l’initiative du Mémorial et du Comité de la Résistance et de la Déportation de la Loire, présidé par Jean-Michel Blanchardon, qui prépare chaque année un voyage mémoriel pour les lauréats de ce concours.  Toutes mes sincères félicitations à ces élèves exemplaires et un grand merci aux organisateurs pour leur mobilisation.

Un très bel exemple d’engagement de notre jeunesse au service de la mémoire et de la fraternité.