Assemblée parlementaire franco-allemande : France et Allemagne ensemble dans la crise du Coronavirus pour une nouvelle dynamique en Europe

Jeudi 28 mai, avec mes collègues allemands et français, nous étions réunis en visio conférence entre l’Assemblée Nationale et le Bundestag pour auditionner les Ministres de l’Intérieur, Christophe CASTANER et Horst SEEHOFER, sur les mesures gouvernementales prises dans le cadre de la crise sanitaire, en particulier les contrôles frontaliers. Christophe CASTANER a aussi souligné l’importance de la coopération entre nos deux pays l’extraordinaire solidarité de l’Allemagne pour l’accueil de malades français du Covid19. Nous avons ensuite eu un débat sur les initiatives prises pour répondre à la crise de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences à l’échelle européenne.

Nos pays sont liés, il existe des liens étroits entre la France et l’Allemagne, Christophe CASTANER, Ministre de l’Intérieur

Cette quatrième réunion de l’Assemblée parlementaire franco-allemande, introduite par Richard FERRAND, Président de l’Assemblée Nationale, et Monsieur Wolfgang SHAUBLE, Président du Bundestag, visait à soumettre des propositions en vue de la relance économique après la crise du Coronavirus, avec l’objectif que l’Europe sorte renforcée de cette période.

Un rétablissement rapide de la libre circulation au sein de l’espace Schengen lorsque les conditions seront réunies

Des mesures qui ont été un succès contre la propagation du virus Covid19 grâce au civisme des citoyens européens  Horst SEEHOFER, Ministre fédéral de l’intérieur allemand

Au cours de sa prise de parole, Le Ministre fédéral de l’Intérieur allemand, Horst SEEHOFER, a tout d’abord expliqué que la fermeture des frontières allemandes avait été décidée pour lutter contre la propagation du virus Covid19.

Des assouplissements de ces mesures en concertation avec la France, la Suisse, l’Autriche et le Danemark ont été adoptées par l’Allemagne :

  • Réouverture de tous les points de passages aux frontières
  • Assouplissements pour les cas de motifs personnels impérieux

La France a mis en place depuis le 17 mars des restrictions de circulation similaires à l’Allemagne. Aujourd’hui, des contrôles ponctuels ont remplacé les contrôles permanents.

La France et l’Allemagne souhaitent lever les contrôles aux frontières au 15 juin.

La Commission européenne s’exprimera à cette date pour les règles de venue en Europe des ressortissants d’Etats tiers.

Des mesures concrètes pour contribuer à la reprise économique en Europe

 

Nous devons réfléchir immédiatement à l’avenir, la coordination économique européenne doit demeurer un objectif en soi. Christophe CASTANER, Ministre de l’Intérieur

Pour la relance économique européenne, qui doit commencer le plus vite possible, des mesures ont été prises.

Le 18 mai dernier, notre Président Emmanuel Macron et la Chancelière allemande Angela Merkel ont assumé leur responsabilité commune pour l’Union européenne et ont proposé que celle-ci contracte un emprunt de 500 milliards qui seront dirigés vers les régions et secteurs les plus affectés par la crise. Ce transfert massif de ressources en faveurs des territoires les plus touchés représente une volonté commune de la France et l’Allemagne de relancer l’économique européenne.

Monsieur Wolfgang SCHAUBLE, Président du Bundestag a précisé que les trois aspects de la durabilité, écologique, social et économique, doivent être conciliés.

Réaffirmation des libertés fondamentales

Nous essayons de maintenir cette humanité malgré les restrictions , Horst SEEHOFER

Les deux Ministres de l’Intérieur sont revenus, lors de leurs auditions, sur les applications crées pour limiter la propagation du virus à la sortie du confinement. L’anonymat et le caractère volontaire de l’application StopCovid ainsi que de l’application allemande ont été rappelés.

Christophe CASTANER a souligné que la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire a impliqué une altération des libertés fondamentales et l’acceptation des français à celle-ci pour lutter contre la pandémie. Il a insisté sur le caractère temporaire de cette entrave. 

L’importance des infrastructures numériques pour la souveraineté européenne

Il faut une voie européenne indépendante, où les possibilités technologiques et notre échelle de valeurs soient intelligemment équilibrées. Déclaration commune de Richard FERRAND et Wolfgang SHAUBLE

Les outils numériques ont révélé leur importance pendant la crise. Le télétravail et l’« école à la maison » sont devenues une réalité quotidienne. L’avenir numérique de l’Europe est conditionné à un investissement important dans notre force d’innovation et la construction d’infrastructures solides et fiables. La souveraineté de l’Europe passe par une souveraineté numérique et industrielle.

Lors de cette quatrième réunion, la députée allemande Anna CHRISTMANN a réafirmé l’importance des enjeux des innovations de rupture et de l’intelligence artificielle. Le groupe de travail sur ces questions à son initiative et celle de ma collègue Christine HENNION, dont je suis membre, intensifiera ses travaux cette année.