Bio express

Aujourd’hui alors que les Français ont accepté de faire un choix inédit en donnant une majorité à un nouveau mouvement politique, nous nous devons de réussir pour rétablir la confiance en l’action publique et politique.

Aussi au côté du gouvernement et de la majorité, j’oeuvrerai à mettre en œuvre les priorités qui fondent notre projet : l’éducation et la culture, la société du travail, la modernisation de notre économie, et le renouveau démocratique.

Je m’engage, avec le gouvernement, et notre majorité à voter les réformes qui conduiront au redressement de notre économie, à la baisse du chômage et à l’émergence de nouvelles solidarités et à redonner à la France toute sa place en Europe et dans le monde.

Je crois profondément en l’utilité de l’action publique au service de mes valeurs  :  le travail, la protection des plus fragiles, le respect, l’engagement européen, la laïcité, la sécurité et la déontologie. 

Lors du sommet des réformistes européens.

Je me suis engagé, à l’occasion de la campagne à :

Etre un député à plein temps sans autre engagement professionnel.

Etre l’élu au service de tous les Stéphanois sans exclusive ni a-priori.

Travailler avec l’ensemble des responsables associatifs, partenaires sociaux et politiques du territoire.

Etre un ambassadeur de Saint-Etienne. Promouvoir et soutenir les projets Stéphanois à Paris : A45, protections phoniques RN88, FrenchTech, Industrie du futur…

-Rendre compte de mon activité auprès des habitants de la 2e circonscription : ce site internet en est la première illustration. 

 

A l’Assemblée nationale, je siège au sein de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République. Organes de travail essentiels de l’Assemblée nationale, les commissions ont pour fonction la préparation du débat législatif en séance publique et, d’autre part, l’information de l’Assemblée et le contrôle du Gouvernement.

Je suis également membre de la Commission chargée de l’application de l’article 26 de la Constitution. Composée de 30 membres, cette commission est chargée des demandes de suspension, de la détention, des mesures privatives ou restrictives de liberté ou de la poursuite d’un député.

J’ai également décidé de participer à la Mission d’information sur la déontologie des fonctionnaires et l’encadrement des conflits d’intérêt. 

Enfin, je préside le Groupe d’amitié France-Moldavie

Je siège aussi au sein de la Section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (A.P.F.) et je suis secrétaire du Groupe français de l’Union interparlementaire (U.I.P.). Des fonctions qui me permettent de travailler au renforcement du rayonnement de la France à l’étranger.


Mieux me connaître

Né à Saint-Etienne le 28 juillet 1967, j’ai grandi dans le quartier de Jacquard.  Après avoir effectué l’essentiel de ma scolarité à Saint-Etienne, j’ai fait le choix de poursuivre mes études à la faculté de Droit.

Puis, jeune juriste, j’ai été séduit par l’Européen convaincu qu’était Michel Rocard. Aussi, pour les Européennes de 1994, j’ai participé à la campagne.

Élue, Michèle Lindeperg m’a choisi comme attaché parlementaire européen. Trois ans, plus tard, j’ai rejoint Gérard Lindeperg,  député de la 1ere circonscription de la Loire, comme chef de cabinet (l’ancien n°2 du PS et collaborateur de Michel Rocard à Matignon).

Parallèlement, j’ai occupé des fonctions d’adjoint en charge du Développement économique à la mairie de Roche-la-Molière.

De 2002 à 2004, j’ai rejoint le secteur privé comme chargé d’affaires et conseiller financier. De 2004 à 2007, j’ai réintègré la fonction publique comme chargé de mission au conseil régional de Rhône-Alpes.

Pour les législatives de 2007, Jean Louis Gagnaire alors Vice-président de la région en charge de l’économie,  m’a demandé de l’épauler pour emporter la 2e circonscription de la Loire. Suite à sa victoire, je suis devenu, tout naturellement, son attaché parlementaire. Bis repetita en 2012.

Par ailleurs de 2011 à 2016, j’ai été conseiller général suppléant, dans un canton du sud-ouest stéphanois.

Las d’un PS dans l’incapacité de se réformer, j’ai été séduit lorsque le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron a lancé le mouvement En marche ! Le 12 juillet 2016, j’ai participé au premier grand meeting à la Mutualité.

Dès juin 2016, au sein d’En Marche Loire, j’ai tout naturellement exercé plusieurs responsabilités dont la mobilisation et la relation avec les élus, notamment dans le cadre de la recherche de parrainages pour la candidature d’Emmanuel Macron pour la présidence de la République.

 


Ma suppléante : Zahra BENCHARIF

Agée de 43 ans, mariée, maman de deux enfants, Zahra BENCHARIF est ma suppléante.  Elle est présidente des Radicaux de Gauche et responsable administrative d’une structure d’éducation populaire.

Militante associative, elle est investie dans plusieurs structures culturelles et sociales de Saint-Etienne.

 


En meeting !
——————————————————————————————
En campagne !