Journée internationale des droits des femmes

En ce 8 mars 2022, nous célébrons la journée internationale des droits des femmes. La journée internationale des droits des femmes trouve son origine dans l’histoire des luttes ouvrières et des manifestations de femmes au début du XXe siècle, en Amérique du Nord et en Europe, pour réclamer de meilleures conditions de travail et le droit de vote. En 1977, les Nations Unies officialisent la Journée internationale des femmes à la date du 8 mars.

En savoir plus

Le Gouvernement engagé au plus près des Stéphanois : 250 000 euros par an sur 3 ans pour une nouvelle Cité Educative à Montreynaud

C’est officiel :  une enveloppe de 250 000 euros par an sur 3 ans allouée pour une Montreynaud dans le cadre du dispositif Cités Educatives. 

Ces fonds seront bien entendu associés à toutes les ressources déjà mobilisées pour nos territoires, en priorité celles de l’Education nationale mais aussi celles des autres administrations publiques. En savoir plus

100 ans ça se fête !

Vendredi 11 février, la cinémathèque de Tarentaize fêtait ses 100 ans. A cette occasion, j’ai eu le plaisir de découvrir le documentaire « Saint-Etienne, cinémémoire d’une ville ouvrière » en présence de son réalisateur François Ede.

Au titre du Plan de Relance, le gouvernement finance pour 26 950 euros (35%) la rénovation de la toiture de la médiathèque de Tarentaize. En savoir plus

Harkis : des promesses et des actes

Mercredi 9 février, je suis fier d’avoir voté pour le projet de loi de reconnaissance de la Nation et de réparation des préjudices subis par les harkis, les rapatriés et leurs familles à l’Assemblée Nationale.

Voté par 122 voix pour et 9 voix contre, ce texte mémoriel s’inscrit dans le cadre d’une action large au profit des harkis engagée tout au long du quinquennat présidentiel. Soixante ans après la fin de la Guerre d’Algérie, nous ne devons pas les oublier. 

En savoir plus

Du sport partout, pour tous !

Quel plaisir d’avoir accueilli, samedi 9 février, Roxana Maracineanu, Ministre des sports à Saint-Étienne. Aux côtés des marcheurs de la Loire, nous avons échangé sur le bilan sportif de la majorité présidentielle. Puis, nous nous sommes rendus au stade Geoffroy Guichard pour encourager l’équipe de l’ASSE.

En savoir plus

Les thérapies de conversion sont définitivement interdites en France !

Mardi 25 janvier, j’ai voté pour la proposition de loi interdisant les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne de ma collègue Députée Laurence Vanceunebrock. L’Assemblée nationale a adopté définitivement et à l’unanimité l’interdiction des thérapies de conversion.
d
Une avancée législative qui permettra de sanctionner les pratiques visant à modifier ou réprimer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, de 2 ans de prison et 30.000€ d’amende.

En savoir plus

Proposition de loi visant à encourager l’usage du contrôle parental sur certains équipements et services vendus en France et permettant d’accéder à Internet

Mardi 18 janvier, j’ai voté pour la proposition de loi visant à encourager l’usage du contrôle parental sur certains équipements et services vendus en France et permettant d’accéder à Internet.

L‘Assemblée nationale a adopté cette proposition de loi à l‘unanimité.Un texte de progrès pour moderniser l’adoption, reconnaître les nouveaux modèles familiaux et protéger l’intérêt supérieur de l’enfant. En savoir plus

Rencontres avec des élèves de terminal

Lundi 17 janvier et vendredi 21 janvier,  j’ai souhaité échanger sur le droit de vote, les étapes d’une loi, mon rôle de parlementaire, mon travail à l’Assemblée nationale et en circonscription avec des élèves de terminal qui suivent l’option « Droit et grands enjeux du monde contemporain » du lycée Claude Fauriel à Saint-Etienne et du lycée Saint-Marie à Saint-Chamond.

En savoir plus

Adoption en première lecture de la proposition de loi demandant la réhabilitation de plus de 600 soldats « fusillés pour l’exemple »

Jeudi 13 janvier, j’ai voté pour la proposition de loi demandant la réhabilitation de plus de 600 soldats « fusillés pour l’exemple ». Entre 1914 et 1918, la justice militaire française prononça quelque 2 500 condamnations à mort. 639 soldats ont été fusillés pour l’exemple. Le travail de la recherche historique et des associations mémorielles a permis d’établir de façon irréfutable que ces hommes ont été victimes d’un déni de justice.

L’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi en première lecture. 39 députés ont voté pour, 26 députés ont voté contre et 9 députés se sont abstenus. En savoir plus