Centre pénitentiaire de la Loire :  « Saint-Bonnet-les-Oules est le seul terrain susceptible de répondre au cahier des charges »

Dans un courrier en date 11 décembre 2017, Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, Ministère de la Justice, vient de me confirmer, qu’à ce jour, le seul terrain susceptible de répondre au cahier des charges, parmi les nombreuses propositions transmises au cours des derniers mois, pour accueillir le nouveau centre pénitentiaire de la Loire, est celui identifié à Saint-Bonnet-les-Oules.

Ce courrier intervient suite à mon interpellation de la Garde des sceaux en date du 8 novembre dernier.

En effet, c’est dans le cadre de mes fonctions au sein de la commission des lois, et afin d’aborder de façon plus éclairée les « chantiers de la justice » initiés par la Garde des sceaux, que je me suis rendu le 6 novembre dernier au centre pénitentiaire de Saint-Etienne – la Talaudière.

Cette visite m’a permis de me rendre compte sur site tant des conditions d’incarcération (surpopulation et vétusté des lieux) que des conditions de travail difficiles du personnel pénitentiaire. A cette occasion, j’avais longuement échangé avec le personnel, la direction ainsi que les représentants de l’association des visiteurs de prison.
Suite à cette visite, en commission des lois Assemblée nationale, le 8 novembre dernier, j’avais rendu compte de ma vision personnelle et concrète de la situation désastreuse du centre pénitentiaire de Saint-Etienne-La Talaudière et j’avais donc saisi la ministre de la question du nouvel établissement.

Dans sa réponse, Nicole Belloubet, précise également « que la liste des sites retenus sera établie d’ici la fin de l’année afin de figurer dans la loi de programmation pour la Justice que madame la ministre présentera au printemps 2018 ».



Mon courrier :


Repris dans la presse :