Comment protéger les données personnelles et continuer à innover ?

Mardi 13 mars, j’ai participé au Grand débat de la donnée organisé par Syntec Numérique, organisation professionnelle des entreprises du numérique qui rassemble 2000 acteurs du secteur. Cet événement était placé sous le haut patronage de Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique.

Cette première rencontre avait pour thème : Données personnelles : comment les protéger et continuer à innover ?

En effet, la nécessité de protéger les données personnelles constitue désormais une valeur commune en Europe.

Le cadre réglementaire qui a contribué à cette protection, applicable en France dès 1978 et en Europe dès 1995, a été modernisé en 2016 au niveau européen avec l’adoption du Règlement général sur la protection des données (RGPD), applicable dès mai prochain.

La loi adaptant notre cadre national à cette nouvelle donne européenne est quant à elle actuellement en cours de discussion au sénat, après avoir été voté en première lecture à l’assemblée Nationale, le 13 février dernier.

Les données personnelles peuvent, dans de nombreuses situations, être source d’innovation au service des utilisateurs, avec des usages extrêmement variés allant de la personnalisation des services à l’amélioration de la recherche médicale.

Durant cette rencontre, nous avons pu aborder diverses questions et notamment: comment conjuguer l’exigence de protection et le besoin d’innovation ? En quoi la régulation peut-elle freiner, sécuriser ou favoriser l’innovation ? Peut-on encore faire du business avec les données personnelles ?

Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la CNIL, Célia Zolynski, Professeur de Droit à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Gaspard Koenig, Philosophe, Président du think tank Generation Libre, Laurent Treluyer, Directeur des systèmes d’information, Assistance publique Hôpitaux de Paris (APHP) ont notamment participé à ce débat passionnant. Plus de 300 personnes étaient présentes et plus de 1 000 personnes étaient en live lors de cette première rencontre !