Harkis : des promesses et des actes

Mercredi 9 février, je suis fier d’avoir voté pour le projet de loi de reconnaissance de la Nation et de réparation des préjudices subis par les harkis, les rapatriés et leurs familles à l’Assemblée Nationale.

Voté par 122 voix pour et 9 voix contre, ce texte mémoriel s’inscrit dans le cadre d’une action large au profit des harkis engagée tout au long du quinquennat présidentiel. Soixante ans après la fin de la Guerre d’Algérie, nous ne devons pas les oublier. 

« L’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi portant reconnaissance et réparation aux Harkis dans sa version définitive. Je remercie les députés pour leur engagement sur cette loi annoncée par Emmanuel Macron lors de son discours du 20 septembre dernier. »

Geneviève Darrieussecq, Ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.

Contenu du projet de loi de reconnaissance de la Nation et de réparation des préjudices subis par les harkis, les rapatriés et leurs familles :
a
➡️ la reconnaissance de l’abandon des harkis après 1962
➡️ la création d’un dispositif de réparation par une indemnisation forfaitaire concernant l’internement des harkis et de leurs familles dans des camps et hameaux de forestage
➡️la création d’une commission mémorielle qui recueillera les témoignages de harkis et de leurs proches passés par les camps
s
C’est l’honneur de la France de dire la vérité, quand bien même elle est douloureuse, reconnaître chacune et chacun, créer la possibilité d’avancer, ensemble.
z

« Les Harkis ont prêté leur force, ont versé leur sang pour la France»

Emmanuel Macron, Président de la République 

Les harkis appartiennent à la mémoire de la Nation. Une nouvelle étape s’ouvre pour la mémoire et la réparation des Harkis,

« Je souhaite que l’histoire des harkis, ainsi que celle de leurs enfants, soit mieux connue, mieux reconnue et davantage transmise. C’est pour cela que j’ai voté pour le projet de loi de reconnaissance de la Nation et de réparation des préjudices subis par les harkis, les rapatriés et leurs familles . »

Jean-Michel Mis, Député de la Loire

Depuis 2017, j’ai voté pour des nouvelles mesures en faveur des Harkis :

➡️ un dispositif de solidarité de 29 millions d’euros a été créé pour les enfants de Harkis qui connaissent les situations les plus difficiles du fait de cette histoire.
➡️ une valorisation et protection des lieux de mémoire Harkis
➡️ un recueil de mémoire élargi aux femmes et aux enfants Harkis
➡️ une revalorisation de l’allocation spécifique de reconnaissance aux anciens Harkis et de l’allocation viagère versée aux veuves de harkis : plus de 400 euros
d