Face à l’ampleur de la crise, des mesures exceptionnelles pour le monde de la culture

Suite à la réunion de travail  avec le monde culturel, ce mercredi 6 mai, le Président de la République a présenté de grandes orientations pour soutenir le secteur culturel durement touché par la crise actuelle.

« Il faut que les lieux de création revivent » Emmanuel Macron

Face à la crise sans précédent que nous traversons, le monde de la culture et son économie sont très sévèrement touchés. La saison culturelle qui s’annonce sera hors en outre normes (captation à huit clos, jauges plus restreintes).

C’est pourquoi, le Président de la République a d’ores et déjà annoncé diverses mesures. Une nouvelle évaluation de la situation sera faite d’ici la fin du mois de mai.

✅ Une réouverture des lieux de création à partir du 11 mai

➡️ Cette reprise des lieux culturels doit s’adapter strictement aux contraintes de l’épidémie (consignes sanitaires à respecter) pour éviter que le virus ne circule à nouveau.

➡️ Les librairies, disquaires, bibliothèques et médiathèques, galeries d’arts et certains musées pourront rouvrir en évitant les brassages.

➡️ Les répétitions seront autorisées dans les théâtres mais pas les représentations.

➡️ Le Gouvernement fera un point avec les acteurs du secteur culturel à la fin mai et début juin

❌ Les grands rassemblements de plus de 5.000 personnes par contre ne sont pas autorisés avant fin août.

✅ Une « Année blanche » pour les intermittents

➡️ L’État s’engage sur un dispositif unique permettant, si besoin, de prolonger les droits des intermittents du spectacle d’une année, au-delà des six mois où leur activité aura été impossible ou très dégradée, c’est-à-dire jusqu’à fin aout 2021.

✅ Le fonds de solidarité accessible aux artistes

➡️ Levée des freins techniques pour un meilleur accès des artistes-auteurs au Fonds de solidarité ouvert aux TPE.

➡️ Ces artistes bénéficieront d’une exonération de cotisations pendant quatre mois.

✅ Une dotation augmentée pour le Centre national de la musique

Le Centre national de la musique, qui vient d’être créé et qui est très fragilisé par la période, va être redoté à hauteur de 50 millions d’euros.

✅ Un fonds d’indemnisation pour séries et tournages de cinéma

➡️ L’État, les assureurs et le secteur culturel doivent s’organiser pour mettre en place un fonds d’indemnisation temporaire, qui viendra en aide, au cas par cas, aux séries et aux  tournages annulés en raison de la crise du coronavirus.

➡️ Pour le cinéma et l’audiovisuel : transposition, avant fin 2020, de la directive services de médias audiovisuels qui prévoit une contribution des plateformes (Netflix, Amazon Prime ou Disney) au financement de la création au regard de leur chiffre d’affaires réalisé en France ; protection des catalogues des oeuvres cinématographiques et audiovisuelles (pour éviter par exemple la vente du catalogue de Canal+).

✅ Vers un grand programme de commandes publiques

➡️ Le Président de la République veut lancer un grand programme de commandes publiques auprès de divers métiers du secteur culturel (métiers d’art, spectacles vivants, littérature et arts plastiques), en particulier en faveur des créateurs de moins de 30 ans.

✅ La place de l’éducation artistique à l’école renforcée

➡️ Volonté de renforcer l’éducation artistique et culturelle, avec une place importante donnée aux artistes et à la pratique artistique à l’école.