Faire du numérique un accélérateur de diversité

Le numérique est partout, il pénètre dans nos territoires, s’impose dans nos usages. Le 8 septembre dernier, le Conseil National du Numérique a remis à  Elisabeth Borne, Ministre du Travail, Elisabeth Moreno, Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, Nadia Hai, Ministre déléguée chargée de la Ville, et Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, un rapport intitulé « Faire du numérique un accélérateur de diversité ».

Alors que le nombre de demandeurs d’emploi a continué d’augmenter au deuxième trimestre en raison du confinement, il est urgent d’apporter des solutions. Cette urgence est particulièrement accentuée en milieu rural et dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

En tant que Député de la Loire et membre du Conseil national du numérique, je souhaite que nous renforcions l’insertion professionnelle des citoyens des territoires ruraux et des quartiers prioritaires de la ville (QPV) dans les métiers du numérique. Sur l’ensemble des territoires, le numérique offre nombre d’opportunités

Alors même qu’en 2019, 80 000 emplois restaient non pourvus dans le numérique, le désintérêt pour les métiers du numérique est de 30% supérieur dans les quartiers prioritaires de la ville.1 42 % des jeunes de 17 à 23 ans issus des zones rurales ont le sentiment de ne pas avoir ou avoir eu suffisamment d’informations pour s’orienter.

Au total, ce sont 15 recommandations concrètes dans ce rapport « Faire du numérique un accélérateur de diversité » qui sont proposées au gouvernement, réparties selon trois axes :
« Pour renforcer l’accès des talents issus de la diversité aux opportunités du numérique, la première bataille à mener est celle de l’éducation et de la formation. L’éducation dès le plus jeune âge et la formation au cours de la vie professionnelle afin de déconstruire les stéréotypes et combattre les déterminismes. Il s’agit d’un enjeu d’équité, de performance et de compétitivité ». Elisabeth Moreno, Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances
 Axe 1️⃣ : Garantir l’information et l’accès à la formation sur les opportunités numériques auprès des profils issus de la diversité

🔹Sensibiliser les collégiens aux opportunités du numérique dans le cadre de l’accompagnement à l’orientation prévu dès la 4e

🔹Mettre en place une journée ou semaine de sensibilisation nationale autour des métiers du numérique pour renforcer l’accompagnement du choix de l’orientation

🔹Lancer un plan d’action pour former les prescripteurs (Pôle emploi, Cap emploi, missions locales…) aux compétences et aux métiers du numérique

🔹Créer un baccalauréat professionnel dédié au métier de développeur

🔹Renforcer l’accès de l’ensemble des élèves et étudiants à l’équipement numérique individuel

La France est l’un des pays au monde les plus innovants. C’est une force, que nous devons traduire en perspectives concrètes pour notre jeunesse : des formations, des emplois durables, un atout pour un monde qui ne cesse de se renouveler. Le numérique est depuis longtemps incontournable et nous avons un devoir d’aider tous ceux qui le souhaitent à s’en saisir. Salwa Toko, Présidente du conseil national du Numérique

 Axe 2️⃣  : Recenser et mesurer la politique de recrutement pour répondre au manque de diversité dans le numérique

🔹Inciter les entreprises à repenser les politiques de recrutement pour lutter contre les stéréotypes discriminatoires

🔹Créer un indice afin de mesurer la politique de diversité de l’entreprise à tous les niveaux

🔹Mesurer systématiquement la durabilité de l’insertion professionnelle des personnes ayant bénéficié d’un accompagnement (y compris les apprenants) afin de renforcer le financement des actions les plus efficaces

« Le numérique doit être un accélérateur de carrière pour les habitants des quartiers qui, par la diversité de leurs expériences, seront demain les garants de la croissance du secteur. Le PaQte ( Pacte Avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises) est un formidable outil, au service des entreprises comme des habitants des quartiers, qui a fait la démonstration de son efficacité depuis son lancement en 2018. Je le renforcerai pour que nos concitoyens dans les quartiers, notamment les jeunes, puissent faire face aux conséquences socioéconomiques exceptionnelles de la crise sanitaire et ce, partout sur le territoire. »Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville

 Axe 3️⃣ : Renforcer la politique de dynamisation des territoires

🔹 Créer un groupe de travail national de prospective des besoins en compétences numériques, décliné dans les métropoles French Tech, dans une perspective de redynamisation des territoires

🔹 Créer et financer des projets expérimentaux incitant les associations d’égalité des chances et de médiation numérique à travailler entre elles pour accompagner les publics dits « invisibles » vers les opportunités du numérique

🔹 Conditionner les aides et exonérations locales à une embauche territoriale par les entreprises

« Le numérique est un secteur prometteur dont le potentiel, en terme de création d’emplois, ne cesse de grandir. »

  • 1,75 millions de nouveaux emplois attendus d’ici 2030 dans le domaine des technologies de l’information et de la communication
  • 34 000 emplois nets créés en 2018 dans la branche des services informatiques et logiciels
  • 2 millions emplois créés par l’économie numérique
  • 12 % de progression des embauches dans les métiers numériques entre 2017 et 2018, soit 2,4 fois plus que dans les autres

“En 2019 le numérique était le premier secteur créateur d’emplois et les start-up se développent partout sur le territoire. Ma priorité est que le numérique soit une chance pour chacun et donc que ces emplois soient accessibles à tous. C’est une question d’égalité des chances mais également de compétitivité car c’est de cette diversité de talents que naissent les innovations de demain. Les annonces de France relance en matière de formation aux métiers du numérique doivent être un accélérateur pour que toute la jeunesse, en zones rurale ou en QPV, voit dans le numérique une opportunité. » Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques

https://www.economie.gouv.fr/files/files/2020/Rapport-faire-numerique-accelerateur-Diversite-Anthony-Babkine-CNNum.pdf