Hommage à Maurice Thuasne, un industriel visionnaire

Jeudi en fin de matinée, j’ai participé, dans le quartier de Solaure, à l’inauguration du square Maurice Thuasne, un bel hommage à cet industriel, stéphanois d’adoption, qui a dirigé l’entreprise familiale durant 73 ans.

Cette belle cérémonie s’est déroulée en présence de Stéphane Bouillon, préfet de la Région Auvergne Rhône-Alpes, d’Evence richard, préfet de la Loire, des petits-enfants de Maurice Thuasne et notamment d’Elizabeth Ducottet-Queneau, directrice de la société depuis 1991, de nombreux élus stéphanois, des employés de l’entreprise et de nombreux anonymes.

Neveu de Gustave Cattaert, dirigeant jusqu’en 1901, et petit-neveu du fondateur de l’entreprise, Maurice Thuasne – ingénieur de formation – prend les rênes de la société en 1903, à l’âge de 21 ans. Fort de sa formation d’ingénieur textile, il développera l’entreprise et y demeurera jusqu’à sa disparition, en 1976.

Dès 1889, l’entreprise, ancrée dans des savoir-faire techniques, est reconnue pour ses capacités manufacturières d’avant-garde. Elle reçoit un prix lors de l’Exposition Universelle de 1889 (celle de l’inauguration de la Tour Eiffel) puis un deuxième prix à celle de 1900. En 1910, Thuasne fabrique aussi des bandeaux sportifs pour la joueuse de tennis Suzanne Lenglen.

 

Le groupe Thuasne est aujourd’hui présent mondialement. Ils est un acteur majeur en Europe dans les dispositifs médicaux.