« Il est urgent d’accompagner et de soutenir la presse d’information, l’indispensable outil à l’expression de notre vie démocratique »

A mon initiative, avec mes collègues  députés, nous avons interpellé Edouard Philippe, Premier ministre,  sur la question cruciale de la mise en place d’un plan de soutien à la presse d’information suite aux conséquences économiques  sans précédent de la crise sanitaire liée au Covid-19.

En effet, bien que restant mobilisée et active pour assurer l’information du public, la presse d’information générale doit à ce jour affronter des pertes de recettes colossales, qu’elles soient issues de la publicité, des annonces légales, classées ou judiciaires ou bien de l’événementiel.

Très fragilisé bien avant la crise, l’avenir du secteur de la presse d’information, sans un soutien sans faille de l’Etat, risque de fortement s’assombrir. Déjà, en ce début d’année, France-Antilles puis Paris-Normandie ont été placés en liquidation judiciaire. Combien seront-ils dans les semaines à venir ?

Si nous avons bien conscience du fort engagement de notre majorité aux côtés du secteur de la presse, que ce soit par la possibilité de recourir au chômage partiel ou bien encore par l’enveloppe de 70 millions d’euros alloués à Presstalis (distribution), il n’en demeure pas moins qu’aujourd’hui, ce sont à des mesures d’urgence et sans précédent que nous devons réfléchir.

Cette réflexion, une fois l’urgence passée, devra nous amener à refonder le modèle économique des entreprises de ce secteur mais aussi à repenser le statut professionnel des journalistes.

 

👉 Notre courrier : JMMAT PM -Presse 2020:06:03

 

👉 La presse en parle :

  • Le Progrès, édition Saint-Etienne, 2020-06-04

 

  • La Dépêche.fr