« La France n’est pas une société d’individus, c’est une nation de citoyens »

Après trois mois de Grand Débat,  Emmanuel MACRON, Président de la République,  a apporté des réponses concrètes, aux problèmes exprimés par les Français et notamment les classes moyennes, ce jeudi 25 avril.   Il a annoncé un « nouvel acte de notre République ».

Ce nouveau temps de notre République, je veux lui assigner un objectif : redonner une espérance de progrès à chacun, tout en demandant à chacun de donner le meilleur de lui-même. Emmanuel MACRON
En réponse aux attentes des Français, le Président de la République a donc annoncé des mesures concrètes pour aider ceux qui en ont le plus besoin. Il a également regretté d’avoir parfois été « dur et injuste » avec les Français. Il a par ailleurs expliqué qu’il voulait « remettre l’humain au coeur du projet avec une nouvelle méthode de gouvernance ». La politique menée jusqu’à présent commence déjà a porter ces fruits avec la création de  500 000 emplois en deux ans, un chômage au plus bas depuis 10 ans. 
Ce sont donc 4 grandes orientations qui ont été retenues pour refonder notre projet national :

1- Changer en profondeur notre organisation démocratique : organisation de l’Etat et de l’administration
2- Remettre l’humain et la justice au cœur du projet national
3- Face aux peurs, assurer de la clarté et de la force dans les grandes transitions (climat)
4- Savoir défendre le projet Français : famille, laïcité, droit d’asile …

1️⃣ Changer en profondeur la démocratie, l’organisation de l’Etat et l’administration

Démocratie
  • Dans le cadre de la réforme constitutionnelle, au Parlement avant l’été, amender le référendum d’initiative partagée (RIP) pour le rendre plus accessible. Ce dernier nécessite actuellement le soutien de 20% des parlementaires et de 10% du corps électoral, soit près de 4,5 millions de signatures.

  • Renforcement du rôle des Maires avec la création d’un statut du Maire
  • Instauration d’une part de proportionnelle aux élections législatives (20%)
  • Non au vote obligatoire ou vote blanc comptabilisé comme un vote exprimé
  • Non au « référendum d’initiative citoyenne »
  • Inclure 150 citoyens tirés au sort au sein de l’actuel Conseil économique, social et environnemental (Cese) afin de créer un Conseil de la participation citoyenne.

Organisation de l’Etat

  • Une profonde réforme de l’administration 
  • Nouvel acte de décentralisation  dans les territoires au premier trimestre 2020  : le logement, le transport, la transition écologique pour garantir des décisions prises au plus près du terrain. 
  • Création dans chaque canton, d’ici à la fin du quinquennat, d’une Maison «France services ».

2️⃣Remettre l’humain et la justice au cœur du projet national

  • Le Président de la République a annoncé son intention de réduire significativement l’impôt sur le revenu.

Au besoin de justice fiscale, la réponse est plutôt de baisser les impôts pour un maximum de nos concitoyens, en particulier pour celles et ceux qui travaillent. 

  • Lutter contre l’évasion fiscale

 

 

  • Lutte contre les inégalités dès le plus jeune âge

Nombre d’élèves de grande section de maternelle au CE1 sera limité à 24 sur tout le territoire

3️⃣ Face aux peurs, assurer de la clarté et de la force dans les grandes transitions (climat, vieillesse)
Transition Ecologie
  • Création d’une Convention Citoyenne sur le climat composée de 150 citoyens
  • Constitution d’un Conseil de Défense de la transition écologique
  • Défendre au niveau européen la mise en place d’une taxe carbone à nos frontières.

Retraite

  • Les retraites sous 2 000 euros réindexées au 1er janvier 2020
  • Refondation du système de retraite

4️⃣Savoir défendre le projet Français : famille, laïcité, droit d’asile …

  • Garantie du versement des pensions alimentaires aux mères isolées
  • Construction de droits pour les aidants familiaux
  • Instauration d’un débat annuel sur la politique migratoire du pays

La loi de 1905 est pertinente, elle doit être réaffirmée et pleinement appliquée. Nous sommes et nous seront intraitables avec ceux qui veulent faire sécession avec la République. Emmanuel MACRON

A nous, maintenant député de la majorité de nous mettre immédiatement au travail aux côtés du gouvernement pour accélérer les transformations du pays dans une méthode nouvelle, plus à l’écoute de nos concitoyens.