La transition énergétique et numérique au coeur de l’assemblée générale de la Fédération des transports de la Loire

C’est à l’invitation de Sylvie PLOTTON, secrétaire générale FNTR LOIRE FNTV LOIRE, que j’ai participé, jeudi 26 avril en soirée, à l’assemblée générale de la Fédération des transports de la Loire au château d’Andrézieux-Bouthéon. 

Cette assemblée générale était placée sous le signe de la responsabilité sociètale de l’entreprise. Aussi, aux côtés de Philippe RASCLE, président de Sud Loire Santé au Travail, de Nicole PEYCELON, conseillère régionale en charge de la formation, de François DUFOUR, président de GEIQ transport, de Marie-Claire POURRAT, pilote du club Sécurité et prévention, et de Jean-Pierre GRANGEON, pilote du club transition énergie, j’ai participé aux débats.

Emploi, formation, santé au travail, sécurité ont notamment été au programme des différentes interventions devant une centaine de représentants des transporteurs de la Loire.

Pour ma part, je suis intervenu sur les questions de transitions énergétiques et du numérique.

J’ai ainsi pu revenir sur l’importance de la mobilisation des transporteurs de la Loire dans la transition énergétique avec le passage notamment d’une quinzaine de camions aux véhicules à gaz naturel comprimé et l’installation d’une première station Gaz à Saint-Etienne, en novembre dernier. En effet, les transporteurs et leurs partenaires ont su fédérer les acteurs de terrain pour oeuvrer à une démarche commune. Un bel exemple de travail collectif en faveur de la transition énergétique et des engagements du gouvernement.

Je suis également revenu sur les mesures fiscales en faveur du développement du transport au gaz naturel que nous avons votées avec la majorité à l’occasion de la loi de finances pour 2018. Ces dispositifs indispensables pour le développement de ces modes de transport.

Je suis aussi intervenu sur l’importance du développement du numérique dans le secteur du transport : dématérialisation de lettre de voiture CMR (document qui contient les renseignements sur la nature des marchandises transportées ainsi que sur les parties concernées par l’échange), application pour smartphone, et enfin mise en place des blocs de chaînes dans le secteur du transport.

Enfin pour clore mon intervention, j’ai rappelé mon engagement, aux côtés des acteurs économiques et notamment du transport, sur le dossier de l’A45. J’ai bien entendu réitérer mon entière disponibilité à participer à Paris à une délégation conduite par les défenseurs et financeurs du projet de l’A45.

Cette assemblée générale a aussi été l’occasion de mettre à l’honneur différents administrateurs de la maison des transports et de la FNTR Loire qui, après de longues années d’engagement, ont choisi de laisser leur place, aux plus jeunes.