L’innovation, la cybersécurité, la politique européenne au coeur de mon déplacement en Estonie

A l’invitation de Sébastien Garnault, fondateur de la « Cybertaskforce » et à l’occasion des 100 ans des relations diplomatiques entre la France et l’Estonie, j’ai eu le plaisir de me rendre, du 7 au 11 juillet, en Estonie.

Ce déplacement s’inscrivait dans le cadre des travaux que je conduis à l’assemblée nationale que ce soit sur « l’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine de la sécurité » ou bien encore sur les enjeux en matière de cybersécurité, à quelques mois de la présidence française du Conseil de l’Union européenne.

Au programme, réunions de travail et échanges nourris avec Kaja Kallas, Premier ministre, Andres Sutt, ministre de l’Entreprenariat et des Technologies d’Information, Eva-Maria Liimets, ministre des Affaires étrangères, Eric Lamourroux, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République d’Estonie. Explications.

Pleinement engagé à l’Assemblée nationale sur les questions de cybersécurité et d’utilisation des nouvelles technologies, ce déplacement en Estonie, a été riche d’enseignements pour conduire au mieux mes travaux.

🇪🇺 Alors que la France doit prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne, le 1er janvier prochain, j’ai eu l’honneur d’échanger longuement avec la première ministre estonienne, Kaja Kallas, qui m’a accueilli au sein du siège officiel du gouvernement de l’Estonie, the Stenbok House, à Tallinn.

 

L’Estonie est un allié important de notre pays, une relation démarrée il y a 100 ans déjà. L’Estonie et la France portent de nombreuses ambitions communes en Europe et au sein de l’Organisation des nations unies. 

Ensemble, nous avons pu échanger sur l’importance d’oeuvrer à construire une souveraineté numérique européenne. Nous avons également abordé le développement croissant de l’utilisation des outils numériques au service de l’Etat et des citoyens. En Estonie, en effet, la quasi totalité des services publics sont accessibles en ligne.

Nous avons également abordé les questions et enjeux de cybersécurité. L’Estonie héberge un des centres d’excellence de cyberdéfense coopérative de l’OTAN  et développe une sensibilisation à l’hygiène digitale auprès de la population.

J’ai également rencontré Andres Sutt, ministre estonien chargé du commerce et des technologies de l’information, pour discuter de la transformation numérique de l’Etat et de son corollaire, la cybersécurité. Nous avons aussi longuement échangé sur la relation commerciale et les investissements entre nos deux pays. C’est enfin la question de la souveraineté numérique qui a occupé notre discussion.

« Plus généralement, si nous voulons que l’Union européenne devienne un leader mondial dans le domaine du numérique, il faut absolument faire en sorte que nous disposions d’un marché unique numérique. La souveraineté numérique est également essentielle et il nous faut identifier les technologies clés et les domaines d’action fondamentaux de manière à pouvoir être innovants dans tous ces domaines. »

Andres SUTT,
ministre estonien chargé du commerce
et des technologies de l’information

La France et l’Estonie coopèrent d’une excellente manière dans le domaine de la défense et dans celui du numérique. Il nous faut poursuivre et développer ces échanges, de même que nos investissements réciproques.

 « L’Estonie et la France partage une vision commune du Cyberespace que nous devons approfondir. La présidence française de l’Union européenne est une bonne occasion d’avancer. »

Jean-Michel MIS

Au programme de travail de ce déplacement figurait aussi un échange avec Eva-Maria Liimets, ministre des affaires étrangères et avec Anett Numa de l’e-Estonian Briefing Centre, un organisme chargé de promouvoir l’exemple estonien à travers le monde.

En effet, E-Estonia est un pôle d’innovation ayant pour objectif la construction de liens entre les fournisseurs de services faisant usage des technologies d’information et les acteurs du monde politique, les médias, les entrepreneurs et les investisseurs. E- Estonia accueille des évènements pour des institutions gouvernementales, des entreprises et des médias. Pendant ces évènements, les invités ont une vision d’ensemble des réussites d’E-Estonia et de ses plans de numérisation.

 

Lors de ces rencontres, ce sont les développements de l’intelligence artificielle et du véhicule autonome qui ont retenu notre attention.

Depuis 2019 et ma dernière visite, l’Estonie a déjà beaucoup avancé. Désormais, les services publics sont poussés aux citoyens, en lui laissant le choix à tout moment.

 

 

 

Eric Lamourroux, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République d’Estonie, m’a également fait l’honneur de me recevoir au sein de l’ambassade. A cette occasion, j’ai pu échangé avec des représentants du ministère des affaires étrangères mais aussi du Centre informatique estonien (EIC), homologue estonien de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), autorité française de cyberdéfense.

 

J’ai pu, en outre, aller à la rencontre de plusieurs dirigeants d’entreprises estoniennes dont notamment Skeleton Technologies, (leader mondial du stockage d’énergie à base d’ultracondensateurs), Talgen Cybersecurity (entreprise européenne de cybersécurité basée à Tallinn) et Clanbeat.

J’ai enfin profité de mon séjour pour découvrir divers lieux culturels et touristiques de la ville de Tallinn et de ses environs. J’ai eu le plaisir de découvrir le Centre Arvo Pärt, la fondation en mémoire du compositeur classique Arvo Pärt.

Hasard du calendrier, pour clore mon séjour, j’ai eu le plaisir d’aller encourager l’équipe de France d’athlétisme des moins de 23 ans qui participait au championnat d’Europe.

 

 

👏🏻 Félicitations à nos championnes qui ont décroché diverses médailles et notamment Flavie Renouard, Aude Clavier, Pauline Stey, Ethan Cormont et Amanda Ngandu-Ntumban. 🥇

Merci également à leurs entraîneurs et dirigeants dévoués.

En compagnie d’une partie de nos champions.

 

📷 Retour en images sur ce déplacement.