Mettre en valeur notre patrimoine stéphanois

J’étais présent, samedi 11 septembre, à l’inauguration de la Maison du patrimoine et des lettres, un nouvel équipement culturel installé dans la demeure Chamoncel à Saint-Étienne.
f
La maison dite « François Ier » est le premier monument classé de la ville. Ce bâtiment Renaissance se situe au cœur du centre historique de Saint-Etienne, place Boivin, près de la Grand’Eglise.
f
En tant que parlementaire de la Loire, j’ai voté plusieurs mesures en faveur du monde culturel à l’Assemblée Nationale notamment le budget « patrimoines » de 1 milliard d’euros ( hors plan de relance). Des moyens renforcés pour restaurer, valoriser et transmettre le patrimoine.

« La culture… ce qui a fait de l’homme autre chose qu’un accident de l’univers. » André Malraux, Ministre des Affaires culturelles

Animée par le service Ville d’art et d’histoire en lien étroit avec les médiathèques municipales, la Maison du patrimoine et des lettres nous emmène grâce à des ateliers immersifs remarquables en réalité augmentée dans les siècles passées, dans les quartiers et bâtiments emblématiques de notre ville.
f
Un travail remarquable réalisé pour l’essentiel par des entreprises locales qui incarnent avec talents les savoir-faire stéphanois et contribuent à défendre notre label de ville d’art et d’histoire. Le centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine installé dans la demeure Chamoncel, et le quartier de Beaubrun sont intégrés dans le programme national de renouvellement urbain qui poursuit la convention ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) sur le quartier de Tarantaize-Beaubrun.
f
Venez voyager dans le temps depuis les origines de notre ville avec des outils numériques et interactifs. Un patrimoine stéphanois à découvrir pour toutes les générations.
f
f
La crise sanitaire a effroyablement affecté le monde de la culture. L’État a apporté un soutien sans équivoque à l’ensemble des acteurs culturels avec budget de 3,8 milliards d’euros ( hors plan de relance).
f
🔍 Quelques chiffres 
f

Le budget de la culture (hors Plan de Relance) se répartit comme suit :

  • Un budget Patrimoines de 1 milliard d’euros
  • Le financement du programme Création à hauteur de 862 millions d’euros
  • Un programme Recherche culturelle & Culture scientifique : 590 millions d’euros
  • Un budget Presse et Médias de 289 millions d’euros
  • Le programme Livre et industries culturelles : 317 millions d’euros
  • Le programme Soutien aux politiques : 75 millions d’eurosf

Le Plan de Relance complète cette somme de 2 milliards d’euros au titre de son volet culturel (répartis en 1,6 milliard de crédits budgétaires sur deux ans et 400 millions d’euros au titre du plan d’investissement d’avenir mis en oeuvre sur 5 ans.) Au total les aides mobilisées dans le cadre de France Relance adressées à la culture atteignent 12,4 milliards d’euros.

Aujourd’hui la majorité présidentielle poursuit deux objectifs :
f
 1️⃣ Démocratiser la culture dans les territoires
 2️⃣ Promouvoir la richesse de notre culture
f
En tant que député de la Loire, j’ai soutenu la mise en place du Pass Culture et d’une plateforme professionnel pour aider le monde culturel.
f
➡️ Le Pass Culture se déploie sur l’ensemble du territoire notamment dans la Loire et devient accessible pour 800 000 jeunes âgés de 18 ans. Une web-application pour les jeunes sur laquelle ils disposent de 500€ (300€ à leurs 18 ans et 200€ répartis sur 4 ans depuis la classe de 3e) pendant 24 mois pour découvrir et réserver des offres culturelles de proximité.
f
➡️ Pour les acteurs culturels, une plateforme professionnelle est mise à disposition de tous les acteurs culturels qu’ils soient une structure publique, privée ou associative. Elle pourra leur permettre de promouvoir de manière autonome et gratuite leur programmation culturelle et de proposer des offres artistiques et culturelles, gratuites ou payantes, à destination des jeunes.
f

La culture constitue un socle essentiel pour le vivre-ensemble. La culture est un levier d’émancipation et d’égalité. C’est pourquoi, il est nécessaire de protéger ce secteur.

f