Mon engagement pour faire inscrire le Tour de France au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco !  

Alors que Saint-Etienne accueille ces 13 et 14 juillet, la 106 édition du Tour de France, j’ai décidé de m’engager aux côtés de plusieurs de mes collègues pour faire inscrire le Tour de France au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

En effet, le Tour de France est tant de choses à la fois :

– Un très grand moment de sport. Diffusée par plus de 80 chaînes dans près de 190 pays, cette compétition rassemble chaque année plus d’1 milliard de téléspectateurs, ce qui en fait le 3ème événement sportif au monde.

– Un spectacle populaire et gratuit. De la ferveur populaire au renforcement du lien social, cette compétition, au-delà du sport, nous rassemble tous au-delà de nos origines, de nos convictions ou de nos parcours…

– Un voyage au cœur de notre Histoire ancienne et contemporaine portée par nos paysages et ceux des pays voisins européens toujours plus nombreux à candidater.

Plus qu’un emblème national, le tour est enfin un mythe mondial. Tout comme pour le « Repas gastronomique des Français », nous nous devons de le protéger et de le porter comme un symbole de notre culture, de notre patrimoine, de notre vivre-ensemble.

Son inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, au-delà d’une fierté, serait une reconnaissance faite à cette épreuve magnifique, à ses organisateurs, à l’engagement de milliers de bénévoles,  à toutes celles et tous ceux qui aux bords des routes ou devant leur écran de télévision se passionnent pour cet événement populaire qui, tous les mois de juillet, place la France… au centre du monde !

Vous trouverez ci-dessous le texte de la  tribune appelant à cette reconnaissance. Cette tribune a été publiée par le Journal du Dimanche, ce 13 juillet.

🚵 La presse en parle :