Nous souvenir ensemble, pour pouvoir avancer, côte à côte

J’ai assisté, samedi 9 octobre, à la remise de la médaille de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite au Président du Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire Jean-Michel Blanchardon.
d
Cette cérémonie a été également l’occasion de fêter les 100 ans de Mélanie Volle, grande résistante. Une femme au destin exceptionnel, hors du commun.

Samedi 9 octobre, la Préfète de la Loire Catherine Seguin a remis, les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Jean-Michel Blanchardon, Président du Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire. Une distinction qui récompense son dévouement pour la Loire et son travail au quotidien pour la transmission des mémoires.
d
Puis, nous avons fêté au Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire les 100 ans de Mélanie Volle, grande résistante. Révoltée par le racisme, l’antisémitisme et le nazisme, Mélanie Volle a décidé d’agir en rejoignant un groupe de résistants. A l’âge de 16 ans, menacée d’emprisonnement après l’Anschluss, elle a quitté son Autriche natale et rejoint l’Allemagne, la Belgique et enfin la France.
d
« Résister, c’est essentiel ! »
Mélanie Volle, Résistante

En janvier 1942, refugiée dans une petite maison de paysans dans les environs de Montauban, Mélanie Volle est arrêtée un soir de grand froid. Elle a été condamnée à 15 ans de travaux forcés et 20 ans d’interdiction de séjour. Après son procès, Mélanie Volle a été transférée à la prison des Baumettes à Marseille. En octobre 1943 à l’hôpital-prison, les membres de son groupe de résistants sont venus la chercher pour un interrogatoire avec de faux papiers de la Gestapo. Désormais libre, elle a souhaité reprendre son combat pour la liberté et l’égalité à Lyon.

Après la guerre, elle a témoigné avec son mari Lucien Volle, auprès des plus jeunes, durant des années, de ce qu’elle a vécu et enduré.

« Transmettre est un acte nécessaire pour que chacun prenne conscience que la démocratie, la liberté d’expression et l’égalité entre les Hommes, loin d’être des acquis, sont des combats du quotidien qui imposent vigilance et engagement. »

Mélanie Volle, Résistante

Sa parole est rassurante et pleine d’espoir pour la jeune génération.

« Je voudrais que les plus jeunes mesurent combien la liberté, l’indépendance et la paix en Europe ne sont leur héritage aujourd’hui, que parce qu’elles ont été des conquêtes hier. »

Jean-Michel Mis, Député de la Loire

d
L’engagement, le courage, la générosité, la soif de liberté et l’amour de la France dont elle a fait preuve doivent, plus que jamais, continuer de nous inspirer et de nous guider à l’heure où, malheureusement, certains de nos compatriotes recherchent leur inspiration dans les heures les plus néfastes de notre histoire.
d
« Il faut s’engager pour la liberté, ça a un sens. »
Daniel Cordier, Résistant