Plan de revitalisation des centres-villes

Le premier ministre, Édouard Philippe, lors d’une conférence de presse mercredi 13 décembre à Cahors a présenté un plan ambitieux de revitalisation des centres-villes, à l’occasion de la conférence des territoires.

Les responsabilités de la dégradation de l’offre commerciale sont multiples :

– e-commerce
– Multiplication sans visions d’aménagement du territoire des zones commerciales en périphérie
– Manque de diversité commerciale
– Accès qui privilégie trop souvent l’automobile.
– sécurité et propreté de l’espace public

Il faut à mon sens réfléchir à un encadrement des loyers des cellules commerciales , avec la création d’un barème « juste » tant pour les propriétaires que pour les « locataires » et ainsi pouvoir trouver le bon équilibre. Trop de petits commerces s’installent, trop rapidement, motivés par leur projet et sans réellement avoir négocié un loyer qui est trop souvent trop élevé dès le départ.

Un plan ambitieux de revitalisation des centres-villes

L’État va ainsi mobiliser « plus de cinq milliards d’euros sur cinq ans » pour ce plan « Action coeur de ville ».

L’ambition de ce plan préparé par le ministre de la cohésion territoriale, Jacques Mézard, est de favoriser l’ouverture de nouveaux commerces, la rénovation de logements sociaux, la restauration de bâtiments anciens, l’emménagement de nouvelles familles, la création d’ « écoquartiers » ou d’espaces publics.

– Accompagner les villes dans leur projet.

Sur cinq milliards d’euros mobilisés, 1 milliard proviendra « de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700 millions en prêts », 1,5 milliard d’Action Logement et 1 milliard de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). L’idée est de faciliter l’accès des communes au financement de leurs projets en mettant en place un « guichet unique » pour centraliser leurs demandes. Objectif : accompagner les municipalités qui le souhaitent dans les projets de réhabilitation de leurs centres.

– Inciter les propriétaires à rénover

Les propriétaires seront incités à rénover les logements de centre-ville pour favoriser le maintien des résidents. L’Agence nationale de l’habitat « prévoit de consacrer 1 milliard d’euros d’aides aux travaux pour la réhabilitation, l’amélioration énergétique et l’adaptation des logements et des immeubles ».

Les salariés seront incités à revenir dans les centres par le renouvellement de l’offre de logements : « Action Logement investira 1,5 milliard d’euros sous forme de subventions et de prêts pour financer des opérations d’acquisition/amélioration ». Selon le cabinet de Jacques Mézard, la somme permettrait d’acquérir et réhabiliter quelque 600 immeubles par an.

– Améliorer la couverture numérique

L’amélioration de la couverture numérique et « une orientation prioritaire d’implantation des services publics dans le cœur des villes » doivent également contribuer à leur attractivité.

Le plan ne prévoit pas de liste de villes, mais s’adresse aux maires des communes intéressées. Les villes dont le projet pour le centre-ville est abouti pourront passer un contrat avec l’Etat « dès 2018 ». Celles dont le projet est en cours d’élaboration « seront accompagnées en 2018 » pour finaliser en 2019. Le gouvernement vise une trentaine de villes en 2018, et une trentaine en 2019.