Pour de nouvelles écoles de production dans les territoires

A l’occasion d’un déplacement dans une Ecole de production en Seine-et-Marne (77), Agnès Pannier-Runacher, a annoncé le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour doubler le nombre d’écoles de production d’ici 2023.

Véritable mesure en faveur de l’égalité des chances, ces écoles industrielles accueillent et forment aux métiers de l’industrie des jeunes déscolarisés.

L’apprentissage étant au cœur de mon engagement, j’ai eu l’occasion d’échanger à plusieurs reprises  avec les élèves et les professeurs de l’Association Forézienne d’Écoles de Production. Cette école de production fonctionne à la fois comme une école et une entreprise.  Encadrés par des maitres professionnels, issus du métier, les jeunes se voient confier la fabrication de commandes passées par de vrais clients.

D’ici la fin 2023, une cinquantaine de ces établissements privés, lancés en 2018, pourraient s’ajouter aux 35 déjà existants. A l’issue de leur scolarité, les élèves reçoivent en moyenne 5 à 6 offres d’emploi et 93% réussissent leur examen (CAP, BEP..).

Dans le cadre du plan France Relance, et du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires, ce sont déjà 11 projets de création ou d’extension d’écoles de production qui sont soutenus ou en passe d’être soutenus par l’Etat, pour 5,1 millions d’euros de subventions.

 L’appel à manifestation d’intérêt «Ecoles de production» offrira aux lauréats un accompagnement «sur-mesure», tout au long du projet de lancement de l’école :

♦️    L’ingénierie en amont du projet :

La Banque des territoires pourra financer chaque projet sélectionné à hauteur de 50 000 € afin de réaliser les études amont permettant de développer le projet.

♦️ Le financement :

🔹  Une aide au financement des équipements et actifs à forte dimension industrielle (par exemple des plateaux techniques) pourra être accordée. Le taux de subvention maximum sur les investissements industriels sera de 50%, dans une limite de 800 000 € d’aide.

🔹 Pour financer l’amorçage du projet, les premiers investissements et le besoin en fonds de roulement sur les premières années d’activité, un prêt subordonné (d’un montant de 100 000 à 300 000 €) pourra être octroyé par la Banque des territoires.

 « Les écoles de production constituent un modèle éprouvé d’accès à des métiers industriels pour des jeunes décrocheurs, assurant la formation de talent pour les entreprises industrielles qui peinent à recruter. C’est l’objet de l’appel à manifestation d’intérêt annoncé ce jour, qui permettra d’accélérer les projets en cours et de permettre la création de nouvelles écoles. Je souhaite que tous les départementaux puissent bénéficier de cette offre de formation sur mesure qui s’inscrit en pleine adéquation avec les besoins locaux. » Agnès Pannier-Runacher

Les territoires (élus locaux, industriels) sont invités à déposer leur candidature avant le 15 octobre 2021 sur la plateforme en ligne dédiée soit pour des projets non matures nécessitant un soutien à l’ingénierie, soit pour des projets matures nécessitant un soutien en financement de l’Etat ou de la Banque des territoires.

👉Appel à manifestation d’intérêt « Écoles de Production » 

Ma visite au sein de l’établissement AFEP  ⤵️

👉https://www.jeanmichelmis.fr/apprendre-en-produisant/