Promesse tenue : l’État investit 136,6 millions d’euros pour la deuxième circonscription de la Loire sur 280 millions d’euros

Jeudi 14 mars, l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) a signé une convention de 280 millions d’investissements pour le renouvellement urbain avec plusieurs partenaires entre 2019 et 2029. Six quartiers de Saint-Etienne Métropole ont été retenus dont quatre à Saint-Etienne au titre du Nouveau Programme National de renouvellement Urbain (NPNRU).  Plus de la moitié de l’investissement de l’ANRU sera consacré à la deuxième circonscription de la Loire. 

« Nous continuerons de donner la priorité avec l’ANRU aux programmes de rénovation des quartiers concentrant le plus de pauvreté. La réforme récente de l’Agence a permis d’accélérer ses procédures » Emmanuel Macron, Président de la République, le 14 septembre à Paris

Depuis le lancement de la phase opérationnel du Nouveau Programme Nationale de Renouvellement Urbain ( NPNRU),  l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine a validé les projets de renouvellement de 196 quartiers de toute la France sur  450 que compte le programme.

Plus de 4,4 milliards d’euros ont été mis à disposition des collectivités avec :

  • 32 000 démolitions
  • 25 000 reconstructions
  • 42 000 réhabilitations
  • 300 équipements publics

              

« L’ANRU est désormais relancée depuis la confirmation ferme et définitive du doublement de l’enveloppe budgétaire du NPNRU. Une relance particulièrement spectaculaire. Cette nouvelle dynamique est notamment le fruit de la mobilisation des élus autour du Président de l’ANRU, Olivier Klein. Ils ont su trouver et proposer les ajustements nécessaires sur le fonctionnement et le financement, mais surtout la définition des projets, afin de répondre au mieux aux besoins des territoires. »  Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Dès 2017, je m’étais engagé à accompagner la ville et la Métropole dans ses futurs projets urbains. En 2005, Saint-Etienne a bénéficié d’une subvention de l’Anru à hauteur de 95 millions d’euros. Quatre quartiers avait été retenus ( Sud-Est, Montreynaud, Tarentaize-Beaubrun, Crêt-de-Roc).

Aujourd’hui, près de 137 millions seront investis dans la circonscription . Une réussite pour notre ville grâce à l’État.

« Je porterai et j’accompagnerai les demandes de projets qui me seront présentés pour nos territoires et surtout pour les habitants. »

Vous pouvez retrouver mon interview sur l’engagement de l’État vis-à-vis des quartiers prioritaires de la ville de Saint-Etienne sur France Bleu datée du 29 octobre 2017:

Quatre quartiers Stéphanois vont bénéficier de ce programme. Les quartiers de Tarentaize-Beaubrun-Couriot et Montreynaud ont été définis comme projet d’intérêt national et les quartiers Sud-Est et la Cotonne comme projet d’intérêt Régional.

Le Nouveau Programme Nationale de Renouvellement Urbain ( NPNRU) est au coeur de la politique de la ville. Ce projet de renouvellement urbain s’inscrit dans le cadre fixé par les contrats de ville, afin d’apporter une réponse aux enjeux urbains des quartiers prioritaires.

« La dynamique positive du NPNRU se confirme. Au-delà de l’espoir que cela représente pour des millions d’habitants, cette mise en œuvre opérationnelle va permettre aux quartiers dès 2019, concrètement, de reprendre un visage digne partout en métropole et en Outre-mer. Les chantiers ont démarré, les grues sont en action : de nouveaux équipements, de nouveaux logements sortent de terre dans les quartiers. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette amélioration indispensable du quotidien de nos concitoyens, définie et réalisée avec eux. » Julien Denormandie, Ministre délégué auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales chargé de la Ville et du Logement

   

Plusieurs investissements au niveau de l’habitat ont pour ambition :

  • de réduire les écarts de développement entre les quartiers prioritaires et les autres territoires
  • de revaloriser ces sites
  • démolition / réhabilitation
  • création de mixité sociale
  • valorisation patrimoniale

Plusieurs investissements au niveau social (Contrats de Ville)  :

  • amélioration des conditions de vie des habitants
  • développement de l’activité économique et de l’emploie
  • amélioration du cadre de vie

Le quartier Beaubrun/Tarentaize est en pleine mutation grâce à l’Etat :

  • réaménagement de la place Raspail
  • renforcement du parc Couriot
  • restructuration des locaux de l’amicale laïque de Beaubrun
  • traitement des rez-de-chaussée d’activités marqué par une forte vacance
  • affirmer l’accroche du quartier à l’hypercentre
  • re-localisation de diverses associations
  • renforcer équipement sociaux éducatif et culturels

   Tableau financier des différents types d’interventions au niveau du quartier Tarentaize-Beaubrun

Ce quartier fait aussi l’objet d’un projet spécifique financé par le programme des Investissement d’Avenir dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt  » AMI ville durable et solidaire ». Plusieurs objectifs dans ce programme avec la baisse de consommation d’énergie, développement de l’emploie et de l’activité économique (centre de formation BTP).

Le numérique est un acteur de la transformation urbaine du quartier Beaubrun-Tarentaize avec la plateforme numérique, 912 000 euros de subventions.  Un secteur en pleine expérimentation pour combattre la fracture numérique.

Dans le cadre du projet urbain, une opération programmée d’amélioration de l’habitat est prévue pour intervenir sur l’habitat ancien dégradé. Une intervention va porter sur l’habitat indigne et dégradé, avec un objectif de 245 logements et une autre sur la précarité énergétique avec un objectif de 144 logements.

L’ANRU va investir 90 millions sur notre territoire ainsi que des bailleurs sociaux,  des communes, de Saint-Etienne Métropole, de l’Agence Nationale de l’Habitat, de la Région , du Département et de la Caisse des dépôts et consignations.