Le rayonnement de la francophonie dans le monde

Par lettre du 21 novembre dernier, j’ai souhaité appeler l’attention du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères sur la situation des Alliances Françaises à l’Etranger.

En effet, présentes dans 136 pays, les alliances françaises constituent le vecteur privilégié de la politique d’influence française, principalement par les cours de française qu’elles proposent mais aussi en assumant diverses activités permettant la diffusion de la culture françaises. La présence de la langue française s’appuie encore sur un réseau important de classes bilingues et de filières universitaires francophones, qu’il convient de soutenir.

Pour rappel, la langue française est aujourd’hui la sixième langue la plus utilisée, derrière le chinois mandarin l’anglais, l’hindi, l’espagnol et l’arabe, et devant le portugais. Le français est la 2e langue la plus apprise après l’anglais avec près de 120 millions d’élèves et un demi-million de professeurs de français à l’étranger. C’est également l’une des langues de la vie économique internationale, notamment au sein de l’espace francophone qui représente environ 15% de la richesse mondiale.

La diffusion de la langue française est donc pour le ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères une priorité.

Dans sa réponse, Madame la Ministre chargée des Affaires européennes a précisé que le Ministère « veille à ce qu’une attention particulière soit portée à ce partenaire stratégique qu’est l’Alliance française et elle continue à la soutenir financièrement pour lui permettre de développer ses actions de diffusion de la langue et de la culture française, et d’une manière générale, l’accompagner dans sa mission d’influence au service de notre pays. »

La Francophonie est un outil indispensable à la promotion de notre culture et de notre langue, promotion à laquelle je reste très attaché et à laquelle je souhaite pouvoir contribuer au travers de mon travail parlementaire au sein notamment des groupes d’amitié.