Reprendre le pouvoir sur son smartphone : l’Arcep vous guide

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes a publié  des fiches pratiques pour reprendre le pouvoir sur son smartphone. Explications.

En effet, à l’occasion de sa participation à l’ Internet Governance Forum, l’Arcep présente sur son site internet tous les conseils pour personnaliser l’utilisation de son smartphone et pour migrer ses données.

C’est en février dernier, que l’ Arcep avait présenté dans un rapport complet les conclusions de son cycle de réflexion : « Smartphones, assistants vocaux, tablettes…Les terminaux, maillon faible de l’internet ouvert ». Cette publication était assortie d’une série de recommandations concrètes, pour assurer un internet ouvert jusque sur les terminaux d’accès à internet, et pour un libre choix des utilisateurs.

C’est aujourd’hui une partie de ses recommandations qu’elle propose de mettre en pratique.

▶️ Comment personnaliser l’utilisation de mon smartphone ?

Applications installées par défaut, moteur de recherche, magasin d’application… Les systèmes d’exploitation des smartphones ont tendance à faire pour vous un certain nombre de choix.
☞ Vous voulez personnaliser votre téléphone à votre guise ? Suivez le guide : https://www.arcep.fr/…/…/terminaux-personnalisation-api.html

▶️Changement de smartphone : quels sont les outils pour migrer mes données ?

Les difficultés liées au transfert de ses données et ses contenus vers un nouvel équipement, et en particulier vers un nouveau système d’exploitation, peuvent décourager les consommateurs souhaitant changer d’environnement. Néanmoins, il existe plusieurs initiatives pour faciliter la portabilité des données stockées sur notre terminal.
☞ Suivez le guide : https://www.arcep.fr/…/c…/terminaux-portabilite-donnees.html

En savoir plus : https://www.arcep.fr/…/le-fil-d…/detail/n/consommateurs.html

 

A savoir : 

L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a été créée le 5 janvier 1997, sous le nom d’Autorité de régulation des télécoms (ART).

A l’époque, le Parlement lui avait confié la mission d’accompagner l’ouverture à la concurrence du secteur des communications électroniques, afin que de nouveaux opérateurs puissent émerger aux côtés de l’opérateur historique (France Télécom, devenu Orange), et ce, au bénéfice de l’utilisateur final.


Suite aux évolutions technologiques, l'Arcep, aujourd'hui c'est l'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes, au statut d'autorité administrative indépendante (AAI). Architecte et gardien des réseaux d'échanges internet, fixes, mobiles et postaux, l'Arcep œuvre pour que ces réseaux se développent comme un "bien commun".