Si l’entretien des infrastructures routières existantes est une nécessité, l’ A45 demeure une priorité pour notre territoire

Suite à la présentation par la ministre des transports, Elisabeth BORNE, des priorités du gouvernement pour la programmation des investissements de transports pour les 10 prochaines années, retrouvez ma réaction et mon appel à rester mobilisés.

Aujourd’hui, mardi 11 septembre, la ministre des Transports, Elisabeth BORNE, a présenté aux membres du Conseil d’orientation des infrastructures, les priorités du gouvernement pour la programmation des investissements de transports pour les dix prochaines années. Elle commencera, dès demain, à s’entretenir avec l’ensemble des parties prenantes. Les présidents de régions, dont notamment Laurent Wauquiez, président de la région AURA, seront amenés à réaffirmer leurs priorités.  A l’issue de cette phase de concertation, la future loi d’orientation des mobilités sera présentée fin octobre au Parlement.

J’en appelle une nouvelle fois à tous les acteurs locaux favorables au projet de l’A45 à s’unir pour défendre l’A45 qui demeure une priorité pour notre territoire.

 

J’en appelle également à participer à mes côtés, à tous les financeurs et parlementaires, à la réunion de travail, vendredi 14 septembre prochain, en préfecture du Rhône, pour rappeler avec force comme je l’ai déjà fait, que les hypothèses de travail présentées par le préfet de Région AURA, démontraient, par leurs approximations, l’absence d’alternatives sérieuses à l’A45. Les événements tragiques survenus cet été sur diverses infrastructures sont autant de nouveaux éléments à prendre en compte.