« Nicolas Hulot a énormément apporté »

C’est avec surprise et regret que j’ai pris connaissance de la décision de Nicolas Hulot de démissionner du gouvernement. Il peut être fier de son bilan. Il a, en effet, a énormément apporté, c’est notamment grâce à lui que le Gouvernement et notre majorité ont le meilleur bilan écologique de la Ve République.

En savoir plus

Ma question écrite sur l’abolition de l’élevage en cage des poules pondeuses

Une récente enquête menée par l’association de protection animale L214 dans un élevage des Côtes-d’Armor, fournisseur d’œufs destinés à la fabrication de produits transformés et d’œufs vendus en supermarchés, a révélé de nouveau les souffrances et les privations comportementales inhérentes à l’élevage en cage. En savoir plus

Pour une agriculture saine et durable

Samedi 7 avril, je suis allé à la rencontre des agricultrices et agriculteurs afin de découvrir leurs produits et leurs savoir-faire à Ferme en ville. Cet évènement a pour objectif de rapprocher le monde rural du monde citadin pour mieux se connaître. Pendant trois jours, petits et grands ont pu en apprendre plus sur le métier d’agriculteur, et sur les différentes productions et filières présentes dans la Loire. En savoir plus

Reunion d’échanges avec les représentants du secteur agricole

Alors que le président de la République s’est rendu jeudi 25 janvier dans le Puy-de-Dôme, où il a présenté ses vœux aux agriculteurs, la FDSEA 42 et les Jeunes Agriculteurs de la Loire ont organisé une nouvelle rencontre afin d’échanger sur des questions agricoles d’actualité. En savoir plus

Réunion à la Chambre d’Agriculture de la Loire sur les calamités agricoles

Répondant à l’invitation de Raymond VIAL, président de la Chambre d’agriculture, j’ai participé lundi 4 décembre au matin,  avec mes collègues parlementaires, à une réunion à la Chambre d’Agriculture de la Loire sur les calamités agricoles suite au gel du printemps et à la sécheresse qui a suivi.

En savoir plus

Glyphosate : l’utilisation du glyphosate doit être interdite en France au plus tard dans 3 ans

Alors que les Etats membres de l’Union européenne (UE) ont accepté lundi d’autoriser pour cinq ans supplémentaires le glyphosate lors d’un comité d’appel, la France s’est prononcée contre cette proposition. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a aussitôt demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans.

 

En savoir plus