Liberté, Fraternité, Égalité des chances

Fidèle à la devise de la France, le Gouvernement travaille à bâtir une société plus juste, qui donne à chacun les moyens de s’épanouir et ne laisse personne sur le banc de touche. Depuis 2017, en tant que parlementaire, j’ai toujours souhaité lutter contre les inégalités de destin et encourager la réussite républicaine. En savoir plus

Changer de regard sur le vieillissement, une priorité dans notre société !

J’ai co signé une proposition de loi visant  lutter contre le dénigrement des personnes âgées, réussir la transition démographique et reconnaître le rôle des citoyens âgés dans la société.

Ce texte, comportant 17 articles, reprend les propositions du rapport remis par la Députée Audrey Dufeu à la Ministre des Solidarités et de la Santé en décembre 2019.

En savoir plus

L’Assemblée nationale adopte « une modification de son règlement pragmatique et adaptée à l’évolution de ses missions en période de crise »

Ce lundi 1er mars, nous avons voté à une large majorité la proposition de résolution visant à une modification du Règlement de l’Assemblée nationale afin de faciliter le travail parlementaire en période de crise.

En tant que responsable du texte pour le groupe LaRem, je suis intervenu à l’occasion des débats en commission des lois puis dans l’hémicycle. Occasion de rappeler que si l’Assemblée a su se réinventer en adaptant ses conditions de travail dans cette période si singulière, elle ne doit pas pour autant exercer ses missions dans un cadre précaire, mais offrir un cadre permettant de garantir l’exercice de nos missions et l’équilibre de nos institutions.

En savoir plus

Déploiement du plan « France Relance » dans la Loire : compétitivité , écologie, cohésion sociale et territoriale

Le 17 décembre 2020, j’ai voté en faveur du projet de loi de finances pour 2021. Il concrétise la mise en œuvre du plan « France Relance ». La crise économique que nous connaissons aujourd’hui est non seulement brutale, mais elle s’inscrit aussi dans la durée. La territorialisation du plan « France Relance », c’est aussi le choix de la déconcentration, pour plus d’efficacité.

Le plan « France Relance » contribue à aider nos entreprises, nos commues, notre jeunesse au niveau local. En tant que parlementaire,  je suis très attentif au déploiement de ce plan au sein de la Loire.

En savoir plus

A l’écoute des étudiants de Saint-Etienne

A la suite de mon échange, vendredi 19 février, avec les étudiants de l’Université Jean Monnet, particulièrement éprouvés par les impacts de la crise de la COVID19,  j’ai souhaité me rendre au sein de l’Université ce jeudi 25 février, afin d’appréhender au plus près du terrain leur quotidien, mais aussi échanger sur les mesures mises en place par le Gouvernement et notre majorité.

Projet de loi confortant le respect des principes de la République : renforcer la laïcité et défendre notre modèle républicain

Après deux mois d’échanges au sein de ma circonscription et 82 heures de débats dans l’hémicycle, j’ai voté, mardi 16 février, pour le projet de loi confortant le respect des principes de la République, un texte de liberté. 347 députés ont voté pour, 151 députés ont voté contre et 65 députés se sont abstenus.

115 ans après la loi de 1905, nous continuons à défendre les valeurs de la République en renforçant la liberté de culte et en apportant des réponses concrètes au repli identitaire.

En savoir plus

Plan de relance dans la Loire : baisse des impôts de production pour 8 207 entreprises Ligériennes

En tant que parlementaire de la Loire, j’ai voté, le 17 décembre 2020, le projet de loi de finances pour 2021. Il concrétise la mise en œuvre du plan de relance, qui a pour objectif le retour de la croissance économique et l’atténuation des conséquences économiques et sociales de la crise.  La loi de finances pour 2021 est le budget de la relance.

Dans le cadre du plan de relance, les impôts de production vont baisser de 10 milliards d’euros durant l’année de 2021. Ce qui représente, sur les deux ans du plan de relance, 20 milliards d’euros d’efforts en faveur des entreprises. Dans la Loire, au total, 8 207 entreprises bénéficieront d’une baisse des impôts de production avec un gain total de 90 946 349 euros. En savoir plus

Conseil national du numérique : Jean Michel MIS reconduit dans ses fonctions

Le Conseil national du numérique a été installé ce jeudi 11 février au matin, par Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Reconduit dans mes fonctions au sein d’un Conseil remanié, j’aurai l’immense honneur de continuer à travailler au sein de cette instance.

Je remercie Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques ainsi que le président de l’Assemblée nationale pour la confiance qu’ils me renouvellent.

Je remercie également Salwa Tako, qui a assuré la présidence pendant ces deux années de mandature du CNnum : son engagement et son esprit constructif et exigeant nous ont permis de travailler sur les thèmes et enjeux primordiaux pour la transformation numérique de notre société et sur les questions de souveraineté inhérentes à la transition numérique. Je tiens également à saluer le travail et l’écoute de Charles-Pierre Astolfi, secrétaire général du CNnum, qui a quitté ses fonctions.

En savoir plus

3,3 milliards d’euros supplémentaires pour la relance et la vie quotidienne dans les quartiers prioritaires

Vendredi 29 janvier, le Gouvernement a annoncé, 3,3 milliards d’euros supplémentaires dédiés à la politique de la ville. Un milliard pour accompagner la relance et 2,3 milliards pour améliorer la vie des habitants des 1 514 quartiers prioritaires.

A Saint-Etienne, nous comptons six quartiers prioritaires. Ils ont été désignés par l’Etat car ils apparaissaient comme les plus en difficultés, à la fois au niveau social et au niveau urbain ( Crêt-de-Roc – Soleil, Montreynaud, Quartiers Sud-Est, Terrenoire  Tarentaize – Beaubrun et la Cotonne-Montferré). En savoir plus

Fonds « UrgencESS » : le gouvernement alloue 30 millions d’euros au service direct des structures de l’économie sociale et solidaire

En tant que parlementaire de la Loire, j’ai voté dans le cadre du 4ème projet de loi de finances rectificative pour 2020 au mois de novembre dernier, un fonds d’urgence de 30 millions d’euros pour les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) de moins de 10 salariés frappées par la crise.  Il est déployé depuis le 22 janvier 2021.

Les structures de l’ESS sont pleinement éligibles à tous les dispositifs mis en place par le Gouvernement depuis le début de la crise. J’ai pu constater à Saint-Etienne, que nombre d’entre elles ne connaissent pas et ne demandent pas d’aides : l’enjeu, c’est de leur donner les moyens de les activer avec ce fonds « UrgencESS ». 

En savoir plus