Un week-end sur le terrain

Tout au long de ce week-end, les 13 et 15 mai j’ai participé à plusieurs événements au coeur de la ville de Saint-Etienne. Tout d’abord, j’ai souhaiter célébrer les 100 ans du District de la Loire au Zénith de Saint-Etienne. Puis, dimanche 15 mai, je me suis rendu à la Comédie de Saint-Etienne pour écouter la restitution d’un point d’étape du projet théâtral dans lequel est engagé depuis la rentrée scolaire l’ Espace Boris Vian.

En savoir plus

« Honneur, Patrie, Valeur, Discipline »

Je me suis rendu, samedi 14 mai, à la cérémonie, au Château de la Bâtie d’Urfé, de la remise des brevets de remise du fanion des Préparations Militaires Marines de Roanne et de Saint-Etienne.

En tant que parlementaire, j’ai voté depuis le début de mon mandat de nombreuses lois ( loi de programmation militaire pour les années 2019 à 2025, loi 5G …) pour donner à nos armées les moyens humains et matériels dont la France a besoin en ce XXI ème siècle.

En savoir plus

Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la Déportation

Samedi 23 avril, j’ai participé à la cérémonie de commémoration du 77ème anniversaire de la libération des Camps de Concentration à Saint-Etienne.

Comme chaque année, je suis présent à cette commémoration pour honorer la mémoire des 6 millions d’hommes et de femmes, juifs, tziganes, homosexuels ou handicapés envoyés à la mort simplement pour ce qu’ils étaient.

En savoir plus

60 ème anniversaire des accords d’Évian

Samedi 19 mars, j’étais présent à la commémoration du 60ème anniversaire des accords d’Évian à Saint-Étienne. Ces Accords d’Évian, signés le 18 mars 1962 ont réuni les représentants du Gouvernement français et ceux du Gouvernement provisoire de la République algérienne pour conclure les accords qui mettent fin à la guerre d’Algérie, qui avait débuté un peu plus de 7 ans plus tôt, en novembre 1954.

En savoir plus

En ce 11 mars, journée d’hommage national et européen aux victimes du terrorisme, nous n’oublions pas.

Vendredi 11 mars, à Saint-Etienne, j’étais présent à la cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme sur la place du Colonel Arnaud Beltrame.
La date du 11 mars, choisie par l’Union européenne comme date de commémoration commune, fait référence à l’attentat commis à la gare d’Atocha (Madrid) le 11 mars 2004.

En savoir plus

« Pour une reconnaissance officielle de l’Ukraine comme Etat candidat à l’Union européenne »

J’ai co signé une tribune dans le Monde, en date du 24 février, pour une reconnaissance officielle de l’Ukraine comme Etat candidat à l’Union européenne.
J’ai pleinement conscience que cet appel, rédigé juste avant les événements en Ukraine à l’initiative de mon ami résidant estonien Arnaud Castaignet , n’est qu’une très maigre contribution au vu de la situation. Nous savons que certains diront qu’il est inutile ou hors sujet. Alors, qu’avons-nous essayé de dire avec ce texte ?

En savoir plus

100 ans ça se fête !

Vendredi 11 février, la cinémathèque de Tarentaize fêtait ses 100 ans. A cette occasion, j’ai eu le plaisir de découvrir le documentaire « Saint-Etienne, cinémémoire d’une ville ouvrière » en présence de son réalisateur François Ede.

Au titre du Plan de Relance, le gouvernement finance pour 26 950 euros (35%) la rénovation de la toiture de la médiathèque de Tarentaize. En savoir plus

Harkis : des promesses et des actes

Mercredi 9 février, je suis fier d’avoir voté pour le projet de loi de reconnaissance de la Nation et de réparation des préjudices subis par les harkis, les rapatriés et leurs familles à l’Assemblée Nationale.

Voté par 122 voix pour et 9 voix contre, ce texte mémoriel s’inscrit dans le cadre d’une action large au profit des harkis engagée tout au long du quinquennat présidentiel. Soixante ans après la fin de la Guerre d’Algérie, nous ne devons pas les oublier. 

En savoir plus

Adoption en première lecture de la proposition de loi demandant la réhabilitation de plus de 600 soldats « fusillés pour l’exemple »

Jeudi 13 janvier, j’ai voté pour la proposition de loi demandant la réhabilitation de plus de 600 soldats « fusillés pour l’exemple ». Entre 1914 et 1918, la justice militaire française prononça quelque 2 500 condamnations à mort. 639 soldats ont été fusillés pour l’exemple. Le travail de la recherche historique et des associations mémorielles a permis d’établir de façon irréfutable que ces hommes ont été victimes d’un déni de justice.

L’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi en première lecture. 39 députés ont voté pour, 26 députés ont voté contre et 9 députés se sont abstenus. En savoir plus