« Zakhor, Al Tichkah. Souviens toi, n’oublie jamais »

Fier d’avoir participé , dimanche 5 décembre, à la mairie de Saint-Étienne, à la cérémonie émouvante de remise de la médaille de Juste parmi les Nations à titre posthume aux descendants de Georgette & André Volral et Lily Matichard par Arielle Krief, Déléguée Régionale du Comité Français pour Yad Vashem.

Sous l’Occupation, Georgette et André Volral tenaient une épicerie à Saint-Étienne dans laquelle travaillait la jeune Lilly Matichard. Pendant toute la guerre ils vont aider et héberger des juifs traqués voués à une mort certaine et entrer activement dans la résistance.

« Je n’ai fait que suivre ma mère. Nous étions enfin d’accord pour une idée, ne jamais abdiquer devant un oppresseur, de résister et venir en aide, avec nos faibles moyens à tous ceux qui pouvaient souffrir des injustices de cette invasion, des horreurs d’un racisme ridicule. »

Lily Matichard

e
Cette médaille est décernée par l’institut de Yad Vashem: World Holocaust Center, Jerusalem aux personnes non juives qui ont sauvé des Juifs durant la seconde guerre mondiale, au péril de leur vie.
+
e
« En honorant ceux qui ont refusé de se plier à la fatalité de la volonté exterminatrice de l’idéologie nazie, la médaille des Justes contribue à rétablir l’Histoire dans sa vérité »
z
Simone Veil, Ancienne présidente du Parlement européen et survivante des camps d’Auschwitz
Le 20 juillet 2021, je me suis rendu au Mémorial de la Shoah de Yad Vashem, en Israël, lors d’un  « Mission parlementaire d’information et d’amitié » en tant que membre du groupe d’amitié France-Israël.
q
e
À Yad Vashem sont conservées les traces du martyre et de l’héroïsme. La mémoire du mal radical et de cet esprit de résistance.
e
« Celui qui sauve une seule vie sauve le monde entier. »
Le Talmud
Souvenons-nous toujours de l’atrocité du nazisme et honorons la mémoire des victimes de la déportation. Cette mémoire est un devoir d’humanité. Continuons à lutter contre l’oubli et contre tout négationnisme pour ne jamais retomber dans cette obscurité. Aujourd’hui, en France, l’antisémitisme resurgit. Nous devons le combattre ensemble et ne jamais nous y habituer.
e

« L’antisémitisme, je le dis ici avec clarté, n’est pas seulement le problème des Juifs. Non, c’est d’abord le problème des autres car à chaque fois, dans nos histoires, il a précédé l’effondrement, il a dit notre faiblesse, la faiblesse des démocraties. Il a traduit l’incapacité à accepter le visage de l’autre. Il est toujours la première forme du rejet de l’autre, et quand l’antisémitisme apparaît, tous les racismes prolifèrent, toutes les divisions se propagent, que nul ne pense en sortir gagnant.  »

Emmanuel Macron, Président de la République

e
e
Lundi 8 et mardi 9 novembre 2021, avec des collègues parlementaires de tous bords, je suis allé à Auschwitz-Birkenau, en Pologne, à l’occasion des commémorations annuelles de Kristallnacht ( Nuit de Cristal).
e
e